Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 19:59

A peine dans l’eau et équipés, nous jetons un œil sous la surface afin de découvrir la visibilité du jour. Et là, deux tâches blanches, bien reconnaissables, se détachent du fond de sable et de posidonie, 16 mètres sous nos palmes. Deux raies aigles (myliobatis aquila), ventre tourné vers la surface, donnent de mauvais augures à cette plongée.

Première immergée, Marlène de Plongée-Passion-Carry, descend voir et s’apercevant que l’une d’elle semble être encore en vie bien que très affaiblie, la retourne afin de lui offrir une chance de "partir" paisiblement.

Nous sommes au pied du Frioul, sur le site du Tiboulen, ce vendredi 31 juillet.

Les anges déchus du Frioul

Avec mon binôme du jour, nous entamons notre descente, et les mauvaises nouvelles continuent : ici aussi, l’algue filamenteuse, dite "barbe à papa", souille la roche et le tombant. Les gorgones n’ont plus rien de rougeoyant, mais sont plutôt blanchâtres, voire jaunâtres.

Les anges déchus du Frioul

Cependant, cela ne ressemble en rien au désastre du tombant du Planier.

Ici, beaucoup résistent à l’envahisseur, encore et toujours. Entre deux pieds apparaissent même quelques antennes caractéristiques de langoustes. J’ai toujours le plaisir de dégoter, à 35 mètres, un gorgonocéphale de belle taille. Certes pas le plus gros de la création, mais toujours plus imposant que les juvéniles observés récemment sur le Chaouen.

Les anges déchus du Frioul

Le parcours se poursuit sans encombre, jusqu’au moment de faire demi-tour. Et là, je me remets à penser aux petites victimes. La survivante sera-t-elle toujours là ? D’ailleurs, est-elle toujours en vie ? En arrivant au point d’immersion, nous nous dirigeons vers cette tâche brune qui, à n’en pas douter, bouge encore. Nous nous approchons, je souhaite ardemment participer au décollage salvateur.

Notre présence devrait l’effrayer. Notre présence l’effraie certainement, mais trop affaiblie, elle n’est même plus capable de s'enfuir, ou de dresser sa queue équipée de deux aiguillons venimeux.

Les anges déchus du Frioul

C’est malheureusement dans ces conditions que l’on peut le mieux observer l’animal. La tête bouge. Derrière les yeux, les spiracles sont actifs. Les "ailes" ondulent très légèrement, tentent d'esquisser des mouvements amples. Elle vit encore. Mais pour combien de temps ?

Sur son dos, marqué par le temps passé sur le sable, se distingue nettement une blessure, sur le côté gauche. La pointe d’un harpon ? Pas le temps d'aller plus avant dans nos investigations, le manomètre nous indique maintenant une durée de palier que je ne veux pas voir décupler. Nous remontons décompresser sous le bateau.

Sortis de l’eau, les questions fusent : que font des "cadavres" de raies sur ce site ? Victimes d’un chasseur en apnée ? Ou pire, d’un plongeur-chasseur, qui aurait jeté par-dessus bord ses prises illégales ? Nous sommes sur un site Natura 2000, où tout prélèvement est interdit … en théorie.

Pêchées ailleurs et rejetées, sont-elles simplement venues mourir ici, poussées par les courants ?

L’aigle ne volera plus et le mystère demeure. Pas de quoi passer des nuits blanches, mais, en tant que plongeurs, nous préférons observer ces animaux en pleine possession de leurs moyens, et non agonisantes à même le sable.

Triste spectacle !

Les anges déchus du Frioul

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Isabelle 05/08/2015 16:31

Que sommes nous en train infliger à notre belle planète ? Quand allons nous commencer à la protéger ... à préserver tout ce qu'elle nous offre de merveilleux ?

Karen 05/08/2015 00:03

bien triste histoire pour ses 2 petites raies agonissantes sous vos yeux, remontée obligatoire mais le coeur lourd... une plongée "tristoune" que je ne te souhaite plus de revivre. Amitiés

A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...