Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 21:08
Moi, je plonge Aloès …
Petit clin d’œil à Christelle, Patrick et Yves , mes binômes bretons.
 
La 35è Coupe Neptune se déroulait cette année, à Cerbère, à proximité de la frontière espagnole, du 25 au 29 septembre. C’est au sein du Village de Vacances Les Aloès que nous avons posé nos bagages.
 
La Coupe Neptune (c'est quoi la Coupe Neptune ?).
Comme chaque année, il y eut des jeux sur et sous l’eau.
articles-05-9596.JPG
Et surtout des plongées, de belles plongées, sur la Réserve de Cerbère-Banyuls.
Il suffisait juste d’arriver sain et sauf au quai d’embarquement, pour avoir accès aux mérous, corbs, chapons et autres tambours qui peuplent la réserve. L’organisation avait fait appel à cinq bateaux différents pour gérer environ 80 plongeurs. Le système de rotation établi permit de ne pas se marcher sur les palmes, sur un quai à fleur d’eau et étroit comme un couloir.
IMGP0656.JPG
IMGP0666.JPG
La Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls, créée en 1974, est la première réserve marine française. Elle couvre 650 ha de mer, et s'étend sur 6,5 km sur environ 2 km vers le large, entre Banyuls et Cerbère. Cette réserve comporte une zone de protection partielle et une zone de protection renforcée. C’est dans la première qu’ont lieu les plongées, l’autre zone étant interdite à toute activité, autre que scientifique.
Cependant, dès la première sortie, notre pilote se plantait de site et nous larguait dans la zone de protection renforcée. Alors que deux palanquées s’étaient immergées, un bateau de la réserve arrivait droit sur nous, et intimait l’ordre de sortir de l’eau. Chopés par la patrouille ! Une plongeuse de la Réserve dut même aller au fond chercher une palanquée manquante, équipée d’une pancarte « Réserve naturelle, remontez ! » J’aurais aimé être là pour immortaliser l’instant !
Malgré une eau quelque peu laiteuse, la visi fut assez correcte durant tout le séjour, surtout que le soleil était au rendez-vous.
articles-05-9434.JPG
Ne vous attendez pas à des tombants de gorgones rouges, à des profondeurs insondables.
Ici, on plonge à 25 mètres maxi, sans paliers obligatoires, et 60 minutes à chaque fois.
Ici, les plongées s’effectuent essentiellement sur les Tinyes et le Cap l’Abeille, dans le périmètre de la réserve.
Ici, on se balade dans un décor au relief chaotique, où chaque virage, chaque surplomb peut révéler son lot de surprises : un trio de corbs en pleine conversation par ci, un croisement de mérous par là, ou encore un poulpe méfiant …
articles-05-9497.JPG
articles-05-9521.JPG
articles-05-9725.JPG
Comme cette plongée, où à peine immergés et descendus à 12 mètres sous le bateau, nous tombions sur deux mérous tournant autour d’un repas potentiel, un gros poulpe, qui eut vite fait de profiter de notre présence pour se carapater. Malgré notre bulleuse présence, les deux mérous restaient proches de nous, toujours dans l’espoir de se goinfrer.
articles-05-9461.JPG
Les surprises furent nombreuses : chaque plongée nous offrit mérous, corbs, sars tambours ou loups sur un plateau, parfois même tous ensemble dans cinq mètres d'eau, noyés dans un nuage de castagnoles.
articles-05-9594--2-.jpg
articles-05-9564--2-.jpg
articles-05-9579.JPG
Il y en avait de partout, on ne savait plus où donner de la tête.
articles-05-9581.JPG
Gavés de mérous, ce fut ce lièvre de mer (aplysia fasciata), véritable danseuse catalane, qui illumina notre balade, le troisième jour.
articles-05-9659.JPG
Les roches, essentiellement colonisées de gorgones blanches, semblaient nues parfois. Et malgré un coralligène offrant trous et cachettes, chercher la petite bête me sembla vite inutile, tellement les gros étaient présents. Je laissais tomber la lentille macro, pour me consacrer à la prise de vue au grand-angle, qui donne un meilleur aperçu des lieux.
articles-05-9486.JPG
articles-05-9556.JPG
articles-05-9673--2-.jpg
articles-05-9743.JPG
Cependant, je ne dédaignais pas les petits êtres qui arrivaient à capter mon attention : anémone charnue (cribrinopsis crassa), anémone verte (anemonia viridis), doris géant (hypselodoris picta) ou étoile de mer (echinaster sepositus).
articles-05 9445
(un petit jeu : trouvez la crevette améthyste)
articles-05-9438.JPG
articles-05-9699.JPG
articles-05-9671.JPG
Il y eut quelques petits accrocs durant le séjour.
Mon équipement me joua des tours. Ce fut tout d’abord la fibre optique du flash externe qui connut quelques problèmes de connexion (vis de fixation au flash fissurée), limitant les prises de vue photographiques et me forçant à rester en mode vidéo. Le lendemain, c’est la fixation au caisson qui disparaissait dans les tréfonds sous marins, alors que la fixation au flash cassait définitivement. Une fois au sec, il me fallut quelques minutes de réflexion, puis quelques autres de bidouillage à la « McGyver » pour enfin récupérer un appareil opérationnel. Moralité : toujours avoir à portée de main, un bouchon, quelques élastiques, bouts de ficelles et fil de fer ! 
 
J’eus aussi à me traîner un boulet breton durant deux plongées. Il se reconnaîtra. Tout d’abord, il perdit sa ceinture de plomb sur un fond de 15 mètres, m’obligeant à une séance d’aquagym improvisée pour la lui remettre en place (et je pèse mes mots). Puis une fois en surface, c’est son masque qu’il perdit, et que je dus aller rattraper au vol à six mètres de fond. Je pense qu’il connaît désormais le sens de l’adage « masque au front, masque au fond ». Après coup,  je me posais même la question de savoir s’il n’était pas mandaté par une quelconque autorité pour évaluer mes capacités !!!
Puis, appréciant sans doute mes réflexes de plongeur autonome, lors de la deuxième plongée, il ne me suivit pas lors de l’immersion, m’obligeant à refaire surface. Je vous le disais : un vrai boulet ! Mais quel plaisir d’en rediscuter après avec lui, autour d’une boisson désaltérante ... offerte ! Pour bons et loyaux services !
En savoir plus sur la Réserve :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le vieux scaf' 25/06/2014 08:46

Ces réserves intégrales sont magnifiques
Il en faudrait plus, beaucoup plus pour sauver notre méditerranée
C'est pourtant simple à comprendre
Trop simple sans doute pour les cerveaux de nos décideurs en tous genre.

Bloc 18 25/06/2014 16:04



Quand les premiers intéressés comprennent, tout roule !


 



A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...