Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 16:50

 CALA MONTJOI, week-end bio, les 1,2 et 3 juin 2012

091-Cala-Montjoi.jpg

 

 

 A l’arrivée des beaux jours, le plongeur tend à délaisser son habituel biotope, constitué de béton et bitume, comme aspiré par le milieu aquatique. C’est la Grande Transhumance printanière.

Nous pouvons observer ce phénomène cyclique à Cala Montjoi, lorsque les palanquées migrent de la terre ferme vers l’espace liquide.

En effet, des hordes surchargées, sûres d’elles, et souvent « sur-plombées », gagnent leur nouveau terrain de jeu.

transhumance.JPG

 

Le plongeur, aussi connu sous le nom d’Homme-Grenouille ...

Espèce au dimorphisme sexuel très visible, … quoique, sous l'eau et en combi, seules les palmes roses attestent de l’appartenance !

 

Classification :

   - Embranchement des Chordés

         - Sous-Embranchement des Vertébrés

                  - Classe des Mammifères

                           - Ordre des Primates (sans aucune contestation)

                                  - Famille des Hominidés

                                       - Genre : Homo (sans aucun sous-entendu)

                                             - Espèce : Sapiens  (Linné, 1758)

                                                  - Variété : Palmus

 

Cala Montjoi

Qu’on se le dise : « esto es Catalunya ! »

Ici, c’est la Catalogne ! Avant d'être l'Espagne ...

drapeaux.JPG

Certains poussent la revendication encore plus loin : « ce n’est pas la Catalogne partout. Ici, c’est la République Indépendante de Cala Montjoi ! »

 

Cala Montjoi, sympathique petit village de vacances, niché dans la calanque éponyme, se situe dans le Parc Naturel du Cap de Creus, entre Rosas et Cadaqués, sur la Costa Brava. Le Cap Creus est un promontoire montagneux qui s’avance dans la Méditerranée, formant une petite péninsule. Cette péninsule rocheuse offre de nombreux sites escarpés plongeant sous la surface.

google--cap-creus.jpg

 (le Cap Creus) google--les-sites.jpg

                                                                               (les sites de plongée)

google--cala-montjoi.jpg

Le village est constitué de nombreux petits appartements, mais aussi d’un club de plongée, bar, cantina, discoteca, tennis, piscine, mini golf, salle de jeux, scène de spectacle, cours d'aquagym…

Le site accueille aussi bien le plongeur lambda, que le minot en classe verte, les p’tits vieux en week-end pépère, les familles au bord de la dépression nerveuse dans la grande ville…

cala-de-nuit--carrefour.JPG

cala-de-nuit--rues.JPG

Week-end pépère, c’est vite dit ; le premier soir, nous avons dû faire face à une horde de gamins déchaînés. La nuit fut ponctuée de cris et piaillements, ça fêtait bruyamment la fin de classe verte. Le lendemain, ils débarrassaient le plancher, toujours dans une ambiance extrêmement bruyante ( c'est génétique ou culturel ?)

 

Avec le club, nous arrivions avec 75 personnes, dont 40 plongeurs, pour finaliser les formations Initiateur Bio, Niveau 1 et 2 Bio. Dans le dédale de rues, on reconnaît aisément Homo Sapiens Palmus, qui a la fâcheuse habitude de s’étaler, d’occuper le terrain. Son besoin d’espace est indéniable.

C’est une espèce invasive, et envahissante (la nuance est de taille, voir le lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'esp%C3%A8ces_envahissantes ) espace-vital.JPG

 Les plongées ont eu lieu sur des sites nommés « el gato » (le chat), « el-bisbé » (l’évêque), « el sau del boc » (le saut du bouc), et la Pointe aux mérous, dans la partie intégrale réglementée de la réserve.

 

Avertissement d'usage :

la plongée bio est fortement déconseillée aux marathoniens et autres pédaleurs fous !!! 

 

Entre la première plongée du vendredi matin et la dernière du dimanche matin, la thermocline s’est offert un voyage vers les profondeurs. A 2 mètres le premier jour, on l’a retrouvée à -22, lors de la cinquième plongée. Un temps exceptionnel (sauf la petite grisaille du dimanche matin), une mer d'huile, une eau entre 16 et 22°C, une visi pas très nette, voir carrément pourrave par endroits.

Je venais ici pour la troisième fois en 4 ans, et j’ai trouvé les sites appauvris par rapport à mes précédents passages. Les algues semblent avoir conquis du terrain. En tant que stagiaire initiateur bio (ou formateur, je ne sais plus), je guidais les palanquées à la recherche de p'tites bébêtes à montrer (trompe de bonellie, corail rougeponte de doris, vers plats, spirographes, arche de Noé, poulpe …).

corail-rouge.JPGponte-de-doris.JPG

poulpe.JPGLe clou du spectacle fut, sans doute, ce gros poulpe, surpris en plein acte par la palanquée nous précédant. Il n'était pas  content, mais pas content du tout. De plus, il lui manquait trois bouts de tentacules (un poulpe manchot !). Un mérou l'avait-il choisi comme friandise d'apéritif ou plat principal ?

 

Guider un groupe change un peu le vécu de la plongée : moins de photos et le but avoué de faire observer, en chair et dans l’eau, les espèces découvertes en cours. Puis d’en rediscuter en débriefing, ou ailleurs, à l’apéro, au repas, au café, au digestif, … bouquins et photos à l’appui, avec le sentiment du devoir accompli.

plaque-d-etoile.JPG                        (plaque madréporique d'Hacelia Attenuata, étoile de mer lisse)

 

Les stagiaires N1 et N2 furent d’ailleurs conviés à un petit examen, au sec, afin de vérifier leurs acquis, examen qu’ils réussirent tous haut la main.

Avec des initiateurs d’un tel niveau !!!

 

Les plongées :  

Comme d’hab, j’ai versé mon offrande personnelle à Poséidon dès le premier jour, sur le site du Chat.

le-chat.JPG

                        (et pourquoi donc appelle-t'on ce site "el gato" ?)

  

Puis je n’ai pas fait partie des heureux qui firent ami-ami avec mola mola. Même si le dernier jour, on aperçut un bout de nageoire crever la surface en fin de plongée.

mola-mola-didier.JPG

 

le-chat--dimanche.JPG

La dernière plongée étant libre, hors formation, nous avons plongé plus librement, sans l’aspect péda, mais toujours en cherchant ces petits êtres qui rendent une plongée plus sympa qu’une autre.

Cette seconde immersion sur "el Gato" fut sans doute la plus belle plongée du séjour. Le tombant du Chat, une paroi couverte de gorgones rouges de 10 à environ 30 mètres, une thermocline à 22 mètres (quand nous sommes passés en-dessous, nous sommes vite remontés), une visi acceptable. Plongée effectuée en deux allers-retours à différentes profondeurs, à la découverte des multiples crevasses, anfractuosités et zébrures dans la roche. 

Au programme : un pagure permis poids lourds, des vers tubicoles jamais observés, un spiro qui fait tâche, des doris en ripaille, un amas plein de trucs bizarres, un poulpe encrevassé, un peigne qui me fait les yeux doux, une murène sur son tapis algal, …

 

pagure-poids-lourds.JPG - pagure permis poids lourds :dardanus calidus et ses anémones commensales (calliactis parasitica), il en trimballait au moins cinq, la plus grande mesurant une dizaine de centimètres.

 

petites-sabelles.JPG

- des vers tubicoles jamais observés : colonie que j'ai d'abord confondue, de loin, avec un petit gorgonocéphale entortillé autour des branches d'une gorgone. Ces tubes souples et flexibles appartiennent à la petite sabelle (sabella discifera)

 

spiro-qui-fait-tache.JPG

- un spiro qui fait tâche : sabella spallanzanii sur paramuricea clavata

 doris en ripaille

 - des doris en ripaille : une palanquée de doris dalmatiens (peltodoris atromaculata) se goinfrant de l'éponge pierre (petrosia ficiformis)

 

microcosme.JPG

- un amas plein de trucs bizarres : en vrac, bryozoaires, ascidies, vers tubicoles, éponges, hydraires, algues ...

 poulpe-encrevasse.JPG- un poulpe encrevassé (octopus vulgaris)

  

bivalve.JPG- un peigne qui me fait les yeux doux : peut-être le peigne operculé (aequipecten opercularis), avec ses petits yeux brillants

 

- la murène sur son tapis algal sera la star de la vidéo !

 

Hormis les invertébrés, nous avons tout de même vu quelques poissons.

Dès la mise à l’eau de la première plongée, un banc de barra nous effleurait les palmes,  puis ce sont deux beaux dentis qui filaient devant nous. Les « 3 M » aussi étaient bien présents : mérous, mostelles, murènes. Les bancs habituels nous accompagnaient à chaque sortie : sars, oblades, casta, saupes … A ceux-là s’ajoutaient les loups, les labres, dont un beau crénilabre paon qui paradait sous les sunlights de nos phares.

 

Le plan de la réserve la-reserve.JPG

 

 

 

l'album photo 

 

la vidéo 

 

Et maintenant, c’est à vous que je m’adresse Mérou et Murène :

« Je me sens triste

Parce tu pars, parce que tu pars !!!

Tu m’oublieras, tu m’oublieras !!!

 

 (pour les incultes : http://www.lacoccinelle.net/243439.html )

 

  http://www.dailymotion.com/video/k4uLOAEemikBJh373LX

 

Je vous l’avais dit : visi pas terrible !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascal 11/06/2012 13:32

Excellent! Très bon récit et très belles photos. Des couleurs donnent envie de retourner tremper les palmes un peu plus au sud. Le Mola, il sera pour la prochaine fois... car tu as honoré Pose¨don
en nourrissant la faune locale.

Ray Manta 11/06/2012 21:15



effectivement, ça doit changer du vert de là-haut !



Pat 08/06/2012 22:56

textes plein de charme et d'humour, photos belles et séduisantes : toujours un plaisir ce blog

Ray Manta 11/06/2012 21:15



merci Sharkman !!!



laurence 08/06/2012 22:21

salut sympa ce reportage, c'est marrant, mais j'ai regardé sur le net cette destination il y a quelques jours pour voir si on ne pourrait pas y faire un petit tour entre bio, comme quoi.....

Ray Manta 11/06/2012 21:16



attention, profondeur limitée à 40 mètres en Espagne. Mais pour de la bio, aucun besoin de descendre si bas !



A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...