Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 15:52

 LITTLE BROTHER

(ou SMALL, c'est selon )

articles-01-1725.jpg               

                                                          au fond, c'est Big Brother

 

Le 8 juin, après notre deuxième plongée sur Big Brother, nous quittons les lieux. Un court trajet, tout un mic-mac pour s'amarrer, déjà trois bateaux présents, et les meilleures places de stationnement occupées. On peut décrire Little B., comme un gros caillou qui sort de l'eau. Dessus, rien, exceptés ces monticules, qui, nous le saurons à la fin, symbolisent chacun un mort sur le site. Ouais, ça calme ! Et je comprends pourquoi on ne nous en parle qu'à la fin.

Dessus, rien, mais en-dessous, waouwww ! C'est que du bonheur, une surprise à chaque immersion, et peut-être l'une des plus belles plongées de ma vie.

 

Troisième plongée du jour, onzième du séjour, sur le tombant ouest.

IMGP1144-copie-1.jpg

On nous promet une belle rencontre avec Jojo le Napo (de toutes façons, ils s'appellent tous Jojo, les napo), un poisson napoléon méga balaise, reconnaissable au fil de pêche qu'il a tenté d'évacuer par les voies naturelles, mais comme il y avait un hameçon ... Je vous laisse imaginer ce qu'il advint de cet hameçon.

Toujours avec binôme Manu, nous sommes lâchés à la pointe nord, dans une belle soupe de méduses aurélies (aurelia aurita), non urticantes.

articles-01-1577.jpg 

Le tombant s'avère être de toute beauté, du corail mou en veux-tu en voilà, des formes, de la couleur. Et à peine trois minutes après notre immersion, nous croisons un requin gris, rencontre brève encore une fois, mais c'est déjà le troisième de la journée en trois plongées.

Au-dessus de nos têtes, c'est un véritable ballet de poissons-flûtes. Il doit y avoir un nid. Ils s'approchent, jouent les timides, se laissent désirer, puis reviennent au contact. C'est un régal. Je parviens même à en toucher un du bout du doigt, juste un petit guili.

articles-01-1589.jpgarticles-01-1596.jpg                                                          poisson-flûte (fistularia commersonii)

Les cnidaires : gorgones géantes, gorgones splendides, coraux brocolis, coraux fil de fer,  anémones tapis,... sont toujours de merveilleux sujets de photos. Pour sûr, ils sont fixés, ils risquent pas de se défiler.

articles-01-1619.jpg

                                 gorgones d'hickson (subergorgia hicksoni)

articles-01-1617.jpg

                gorgone splendide (acabaria sp.)   

articles-01-1598.jpg                              corail brocoli, ou corail arbre (lytophyton arboreum)

articles-01-1649.jpg                corail fil de fer (cirripathes anguina)

articles-01-1625.jpg                anémone de haddon, ou anémone tapis (stichodactyla haddoni)

 

Puis, enfin un napoléon de belle taille apparaît, mais ce n'est pas le fameux Jojo. Pas farouche, plutôt curieux, et je dirai même amical, il nous accompagne un petit moment, nous contourne, passe côté récif, nous fait sa parade. Les photographes que nous sommes s'en donnent à coeur-joie.

 

articles-01-1632.jpg

 

Tout ce barouf, en fait, pour nous mener à son collègue Jojo, qui arrive droit vers nous, et que nous reconnaissons ... à son piercing.  articles-01-1644.jpg 

Et en effet, ca n'était pas exagéré. Il est méga balaise. Il est ENOOOORME ! Pourvu qu'il ne finisse pas dans une assiette chinoise.

 

 Nous faisons un petit bout de chemin ensemble, puis comme nous arrivons au mouillage et qu'il nous reste encore pas mal de carburant, on fait demi-tour. Le temps de rencontrer d'autres palanquées et de leur signaler la présence de Jojo. Et la plongée s'achève comme elle a démarré, au milieu des méduses.

articles-01-1652.jpg

Une bien belle sortie, le beau tombant promis, et les rencontres prévues. Little Brother s'annonçait comme étant un Must en Mer Rouge. Et ce n'était pas fini, le meilleur était à venir.

 

 9 juin 2011, 6h  du mat', Little Brother, le platier nord :

 

 SHOWTIME !!!

Après cette plongée, j'ai eu le culot de dire que celui qui n'avait pas vu de requin pouvait changer d'activité. Je faisais le malin, mais on avait bien failli louper la fameuse station de nettoyage du platier nord.

 

 

Arrivés juste derrière le premier zod', nous avons attendu que les palanquées descendent. Le peu de temps que nous avons patienté, nous avons un peu dérivé. Du coup, une fois à l'eau, et en suivant les instructions, nous avons rejoint le récif à -30 mètres, et cherché ce platier, en vain. Une palanquée qui en arrivait nous informe de la bourde. Placés sur les bons rails, nous avons sans problème trouver le "Balcon", où nous devions nous accrocher pour observer, 10 mètres plus bas, la ronde des requins gris, venus se faire nettoyer.

Quel spectacle ! 

 P6090026.jpgP6090027.jpg

P6090028.jpg

On se serait cru au théatre, dans les loges VIP (Very Important Plongeur). Manquait plus que les ouvreuses et le pop-corn ! Comme conseillé lors du "briefiiiiing", nous avons attendu ... attendu ... attendu ... et profité du défilé de cinq requins gris, qui allaient et venaient sur le platier, à la recherche d'une brosse à dent. Comme on dit : "y avait du monde au balcon".

Postés à -30 mètres, avec mon binôme (nous sommes descendus jusque -34), nous sommes restés 18 minutes, juste à observer. Un mérou malabar est passé furtivement dans notre champ de vision. Et chose incroyable, à un moment, j'ai même lâché les requins du regard : thons et carangues avaient décrété l'ouverture de la chasse, là, juste sous nos yeux.

Le mano nous indiquant qu'il était temps de laisser nos strapontins aux suivants, nous nous sommes élancés sur le tombant Est. "Elancés", c'est un bien grand mot. Le courant nous a portés : j'adore les dérivantes, quand le courant n'est pas trop fort. Et toujours des merveilles de la nature, là, rien que pour nous.

articles-01-1697.jpg                                                     alcyonnaire translucide (dendronephtya klunzingeri)

                        les sclérites (épines calcaires formant un semblant de squelette) sont visibles sur le tronc.

                    articles-01-1702.jpg                                  gorgone splendide (acabaria sp)

articles-01 1705-                                 alcyonnaires (dendronephtya hemprichi), jeunes colonies 

articles-01-1717.jpg                                                       corail cerveau

articles-01-1701.jpg                  anémones disques métalliques (discosoma rhodostoma) ouvertes et retractées, 

                              organismes qui pullulaient par endroits. 

 

Et Jojo, qui vint à nouveau nous saluer, alors que dans le même temps, un immense barracuda, porté par le courant, se faisait nettoyer la bouche par des labres. J'ai étendu les bras alors qu'il passait devant moi  : 1,50 m au moins. Impressionnant ! Nous ne savions plus de quel côté tourner la tête. A ce moment là, nous n'étions plus très loin de la surface, et la fin de plongée s'annonçait. Nous profitions pleinement des dernières minutes.   articles-01-1719.jpg

 
 

 

 

 

Les deux plongées suivantes sur Little Brother ne furent pas aussi riches en émotions, mais eurent aussi leur lot de belles rencontres.

Le tombant Est recèle une foret de gorgones, que je m'attendais à voir plus "boisée", mais leur taille reste impressionnante. Beaucoup de vie tout autour : cochers, bancs de vivaneaux, balistes, napoléons ...

articles-01-1733.jpg                            couple de poissons cochers de Mer Rouge (heniochus intermedius)

articles-01-1736.jpg                         banc de vivaneaux noirs et blancs (macolor niger)

articles-01-1739.jpg       

                                              gorgones d'Hickson (subergorgia hicksoni), aux polypes déployés  

 

Le tombant est lui aussi d'une grande beauté, où coraux durs et mous se disputent les places au soleil.

 

 

articles-01-1759.jpg                                

                                        paysage d'acropores tabulaires                        articles-01-1764.jpg                        

 

articles-01-1763.jpg                   corail orgue, orgue de mer (tubipora musica)

articles-01-1744.jpg                           comatule déployant ses bras dans le courant 

 

Cette troisième plongée sur Little se faisait en aller-retour, avec un départ bateau. Une surprise nous attendait au retour. Deux thons supersoniques faisaient leur marché, au milieu des plongeurs. Sensations fortes, au moment des accélérations. Sensations fortes aussi pour tous ces petits poissons présents sur le menu.

 
 

 

Le tombant ouest, déjà visité la veille, était à l'affiche pour cette dernière sur le site. Toujours à l'affût de quelques beaux clichés, je m'attardais sur un poisson ange empereur (pomacanthus imperator), 40 cm de couleurs chatoyantes, une rascasse volante rayonnée  (pterois radiata), un napoléon (eh oui, encore, ça devient d'un commun)  dont les couleurs n'avaient rien à envier à l'Empereur.

articles-01-1797.jpg    

 articles-01-1806.jpg                                

                  

articles-01-1795.jpg                                 

 

Ou encore sur des organismes invertébrés, coraux mous ou mollusques à coquilles : alcyonnaires, corail plume d'autruche, (ou xenia pompeux, xenia sp),  corail fil de fer (cirripathes anguina),  huître ailée de Mer Rouge (pteria aegyptiaca).     

 

 

articles-01-1791.jpgarticles-01-1811.jpg                   

articles-01-1823.jpg                   

   articles-01-1809.jpg   

Cette huître était  adossée à une branche de gorgone, et abritait, sur sa coquille un véritable microcosme, où se côtoyaient éponges et ascidies coloniales.                                           

Alors que je prenais mes photos, mon binôme me signalait à plusieurs reprises qu'un napoléon me suivait. Ou plutôt, suivait la trajectoire de mes bulles. Je le soupçonne d'être addict au massage par les bulles. Un napoléon adepte du jacuzzi !         

 

 

Autre curiosité, durant cette ballade : une tortue imbriquée (eretmochelys imbricata) qui dormait, bien calée dans sa crevasse, à l'abri des importuns. Sauf ceux qui ont le regard aiguisé. Nous ne l'avons pas trop ennuyée, et avons poursuivi notre chemin.

articles-01-1787.jpg

              articles-01-1789---copie-1.jpg

Puis en fin de plongée, sous le bateau, j'ai enfin pu prendre une photo correcte d'un chirurgien noir à barre blanche (acanthurus gahhm), espèce que j'avais rencontrée à maintes reprises, mais qui est beaucoup trop mobile pour permettre des clichés satisfaisants. Un banc passait sous le bateau, tout près de nous, face au courant, pour nous souhaiter un bon départ. Ou un bon débarras !

articles-01-1835.jpg            

          

Après cette plongée, nous reprenions la route vers le sud. Elphinstone était au programme du lendemain.

Little Brother nous a offert de superbes rencontres, impressionnantes, grisantes, inoubliables. En vedettes bien sûr, les requins gris, mais aussi les napoléons si amicaux, les barracudas, les thons, les carangues, les flûtes ...

 

A suivre ...

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dominique TACHOIRES 16/07/2011 09:01


bienvenue sur notre communauté "plongées tropicales". nous attendons avec impatience vos premiers articles.
amicalement
dom


ray manta 03/07/2011 17:59


@ Siratus : une surprise pour toi dans le prochain article. Il va falloir être patiente !!!


ray manta 03/07/2011 17:58


@AIR-ONE : les poissons-clowns ne perdent rien pour attendre. Y en a tellement à dire sur ces pitbulls et la dernière sur Abu Dabbab !!!


ray manta 03/07/2011 17:54


@ Courtial : je PONCTUE ma vie de belles choses : la famille et la plongée, sans oublier le basket !!! (t'as saisi le message ?)


Courtial 03/07/2011 07:47


"La plus belle plongée de ma vie"... Laissons le soin à Madame Bloc18 d'apprécier...


A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...