Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 23:00
   Alors que le G7 de la Finance battait son plein à Marseille, la cité phocéenne devenant ainsi, le temps d‘un week-end, la ville la plus fliquée d‘Europe, j’effectuais ma rentrée-plongée, en ce 10 septembre, trois mois après mon retour d‘Egypte. Nous pouvions avoir l’esprit tranquille, les hommes en bleu veillaient sur notre sécurité, on a même eu droit à l’hélico.

   Il s’agissait également, pour moi, d’une première ; en effet, je n’avais pas encore testé le nouveau zodiac du club, tout nouveau, tout beau, aux allures de bateau pour plongeurs de combat.

   Nous étions 18 à s’être levés tôt pour rejoindre notre camp de base, le Port des Goudes, au sud de la ville, qui s’éveillait doucement en ce samedi matin.

001.jpg 

   Les sites proposés pour la journée devaient  permettre à tout le monde, du N1 au MF1, de profiter pleinement de sa plongée : les Moyades de Mer et la Pierre de Briançon, sur l’Archipel de Riou.

 articles-02 2300bloc

   La première plongée fut gentillette, très bien pour se remettre dans le bain. En parlant de bain, l’eau de la baignoire avait perdu quelques degrés estivaux : pas plus de 17 en surface, 14 en profondeur, ça flingue, après la croisière en Mer Rouge. D'ailleurs, vous avez remarqué que je parlais d‘aquarium en Egypte, et que j’emploie ici le terme de baignoire  !

 

 J’avais déjà plongé sur les Moyades, en octobre 2009, et avec le même binôme, Pascal. A l’époque, nous étions encore N2 et limités à 20 mètres. Nous allions pouvoir aller plus loin dans l’exploration du site. Je me souvenais de ce tombant, exposé à l’est, couvert de gorgones rouges. 

 Dès 17 mètres, ces gorgones font leur apparition, avec toute la vie  qui s’organise autour habituellement. Nous sommes descendus jusque 37 mètres, et des gorgones, et encore des gorgone. Et parmi ce monde fixé, déambulent sars, chapons et anthias, poulpes, doris et étoiles de mer.

 

Alors que binôme Pascal était en pleine séance d‘aqua gym,

articles-02-2325bloc.jpg

je fouinais dans  les petites cavités et détaillais les branches de gorgones rouges, à la recherche d’organismes en positions incongrues.

 Je trouvais une éponge en pleine reproduction  (oscarella tuberculata)

articles-02-2319bloc.jpg

et remarquais, aux extrémités d‘une branche de gorgone, une étoile de mer qui s’était dégoté un petit balcon exposé plein sud, et semblait y faire  bronzette.  articles-02-2322bloc.jpg

Je croisais aussi le chemin d‘un bernard-l’hermite, qui avait fait l’acquisition d’une vieille bicoque à retaper. Une coquille de gastéropode, véritable microcosme sous-marin, où algues et bryozoaires luttent durement pour l’occupation du terrain. 

articles-02-2311--bloc.jpg                                                     Pagure anachorète (pagurus anachoretus)

 

Quelques pontes de limaces par ci, quelques branches de corail rouge par là, ou encore des coraux solitaires jaunes,  dont l’implantation me permet des photos très rapprochées, 

articles-02-2308-bloc.jpg

 

 une ophiure lisse, dans son trou, bien à l'abri de la lumière (ophioderma longicauda).017-ophiure-lisse-dans-son-trou.jpg

 

Et nous voilà revenus pratiquement sous le bateau, où la faible profondeur nous autorise à faire nos paliers. L’eau est si peu chaude que Pat, de l’autre palanquée N3, en vient à tenter, sous l’effet de la narcose, sans doute, de retirer le bouchon de la baignoire. Sans succès, bien sûr, puisqu’elle tournait vers la droite.articles-02-2350.jpg

 

Retour aux Goudes pour le pique-nique sur les quais. La chaleur est au rendez-vous, l’effervescence monte,  les Marseillais commencent à pointer le bout de leur nez, les places de stationnement se font de plus en plus rares. Après le repas, direction l’Ile de Riou, nous plongerons sur la Pierre de Briançon, à l’abri du vent d‘Est qui s’est levé dans la matinée.

articles-02 2440bloc

 

Amarrés dans une petite calanque, nous descendons vers quinze mètres pour longer un beau tombant, une paroi verticale qui surplombe de grands éboulis, servant de refuge aux mérous, murènes et autres mollusques céphalopodes, que nous croisons. A l’opposé des Moyades, ici, ce sont les gorgones jaunes qui dominent le paysage.

articles-02-2382bloc.jpg

La visibilité est bonne, sans être exceptionnelle, les particules en suspension me pourrissent un peu les photos, la température de l’eau est toujours au ras du sol. Et la température extérieure de 29°C nous donne l’impression que cette eau est glaciale.

Rien d‘extra dans les quinze premiers mètres, puis ce sont deux mérous et  un banc de sars tambours qui ouvrent le bal (voir la vidéo). La roche de ce site est truffée d’anfractuosités, allant du petit trou tout juste bon à héberger une blennie, aux grandes galeries pouvant accueillir les plongeurs. Un vrai gruyère !

En entrant dans une de ces galeries, un véritable tunnel, nous découvrons un monde tout en jaune, la roche étant essentiellement colonisée par les anémones encroûtantes parazoanthus, les gorgones et les coraux solitaires jaunes. Au débouché de ce tunnel, nous tombons sur une voûte, toute jaune elle aussi, et qui accueille des myriades de poissons : saupes, sars, castagnoles pour les plus nombreux. GRANDIOSE !

Cette galerie nous faisait entrer dans un autre monde.

articles-02-2386bloc.jpgarticles-02-2388bloc.jpg

Un pur moment de bonheur, je ne quittais pas des yeux l’écran de mon  APN, pour filmer au maximum ce spectacle. Prendre cette galerie dans l’autre sens n’aurait pas eu le même effet.

Un pur moment de bonheur aussi quand une saupe déféquait devant l’objectif …  

Bon, effectivement une saupe a lâché sa crotte pendant la prise de vue ; et comme je ne m’imaginais pas dire à tous les figurants : "tout le monde en place, on la refait !"

Cette … chose… apparaît dans le film (un petit jeu pour vous : donnez moi le temps au chrono du film).

Tels deux aventuriers, nous partions ensuite à la recherche de l’Arche, qui se trouve au pied de la Pierre de Briançon, à plus de vingt mètres de profondeur. Nous ne tardions pas à la trouver. Alors que nous nous en approchions, une murène entièrement sortie de son antre, attirait notre regard avant de nous filer sous le nez. Puis nous arrivions enfin devant cette arche, à 22 mètres de profondeur. Les sars semblaient avoir trouvé là un bien bel endroit, à l’abri des pêcheurs.

articles-02-2397bloc.jpg

Nous restions là quelques instants à admirer l’endroit, avant de repartir, pour rejoindre l’autre côté du rocher. Où nous trouvions encore une galerie à emprunter, elle aussi tapissée de jaune.

articles-02-2424bloc.jpg

Puis nous nous dirigions vers la calanque pour y retrouver le bateau. Là encore, des tas de trous offraient aux photographes de beaux sujets de clichés, et plein de choses à voir en attendant la fin de plongée.

 

articles-02-2437bloc.jpg

articles-02-2429bloc.jpg

 

Puis ce fut le retour aux Goudes.

Alors que les autochtones faisaient bronzette sur la mini plage de trente mètres de long, qui prenait des allures de plage brésilienne, ou trempaient leurs hameçons, solidement installés sur leur bout de quai … c’était Plus Belle La Vie, version Les Goudes : les gamins qui sautent entre les barques, les "mamé" qui tchatchent à longueur d’après-midi, les curieux qui viennent observer les "hommes-grenouilles" ranger leur matériel.

Notre camp de base devenait un joyeux capharnaüm de cannes à pêche, kayaks, chaises de camping, … Il était temps pour nous de quitter les lieux, avec l’objectif d‘y revenir dès la semaine prochaine.

 

Les sites de plongée

-les Moyades de Mer, sur l’ile de Riou

riou--les-moyades.jpg

plongee-moyades.jpg

 

 -la Pierre de Briançon, sur l’ile de Jarre 

jarre -briançonbriancon.jpg

 

La vidéo, sur la musique de … et puis non, vous la trouverez vous-même. Il y a des indices ENORMES dans le texte !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascal 15/09/2011 12:40


FABULEUX !
Merci Laurent.


Ray Manta 15/09/2011 14:03



C'est quand tu veux !


Sinon, la rééducation par l'eau ça marche ???



air - one 15/09/2011 12:09


Encore un joli petit reportage ... Et très sympa la petite vidéo ...


Ray Manta 15/09/2011 14:01



y avait de la matière !!!



A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...