Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 11:38

Visiblement, l’été semblait vouloir s’accrocher encore quelque temps dans le secteur. En ce samedi 1er octobre, la température est montée jusque 28°C sur Marseille, l’eau était à 23 en surface et à 18 sous la thermocline. C’est plus que correct pour un mois d’octobre.

  Les plongées du jour allaient  encore se placer sous le signe de la gorgone rouge (paramuricea clavata). Deux magnifiques tombants s’offraient à nous.

articles-02 3061bloc

 

  Mais avant de poursuivre, je veux faire un petit  retour sur mon dernier post. Je me suis bien amusé à peaufiner une petite historiette, que je n’ai pas eu la patience de conserver jusqu’au prochain 1er avril. Que ceux qui sont tombés dans le panneau lèvent la main ... Pas tous en même temps, je n’ai pas le temps de compter !!!

Gniarf Gniarf !!!

   Bon, les requins et la raie, nous les avons bien vus, mais la vérité est bien loin d’être aussi plaisante qu’aurait pu être cette plongée, si elle s’était vraiment passée ainsi. Le port des Goudes sert aussi de port d’attache aux pêcheurs locaux. Et certains d’entre eux rejettent leurs prises non commercialisables en mer, …ou dans le port. Mauvaise surprise ce matin, donc, à notre arrivée. Des cadavres de poissons, petits requins et raies gisaient là, sous un mètre d’eau. Et en ce qui concerne le sourire de la raie, il s’agissait malheureusement d’un sourire figé.

articles-02-2967bloc.jpg

   Mais nous avons été plusieurs à fantasmer sur ce qu’on pourrait inventer comme histoire pour faire râler les absents. Et ça a bien marché, hein Elodie, Patricia, siratus, … Allez, je me permets encore une petite vanne : GOUDES JOKE !

Et c’en est fini avec les blagues à deux balles, à base de GOUDES.

Une plongée-requins sur Marseille, ça sera pour une autre fois. Je vous ferai signe.

 

Bon revenons à nos gorgones.

Nous laissions, ce matin-là, l’archipel du Riou derrière nous, pour nous diriger vers le Planier : son phare, son tombant, ses épaves (Dalton, Chaoun, Messerschmitt). C’est le tombant (dit du Planier) et l’épave du Chaouen qui nous accueillaient ce matin.

articles-02-2972bloc18.jpg

   Avec mes binômes, nous attaquions le tombant à vive allure. Les gorgones défilaient sous nos yeux, nous atteignions vite la profondeur de 45 mètres. Arrivés sur le sable, nous prenions la direction de l’épave. Sur la paroi, outre les gorgones rouges, c’est une multitude de barbiers (anthias anthias) qui virevoltaient devant nos yeux,

articles-02-2982bloc.jpg

un oursin melon (echinus melo), de plus de 20 cm, était comme suspendu à la roche,

articles-02-2978bloc.jpg

un chapon fuit à notre approche, puis c’est un gorgonocéphale qui s’offrait à mon objectif à -31 mètres ( voir post récent Tombant du Planier  ).

articles-02-2986bloc.jpg

articles-02-2987bloc.jpg

 

Dans notre palanquée, nous étions deux photographes, le plongeur à mains nues nous servait donc d’éclaireur, et nous dégotait les sujets les plus photogéniques. Alors que nous avions les yeux rivés sur la roche, à la recherche de la petite bête, notre éclaireur s’égosillait, s’excitait tout seul, dans son détendeur : "le voilà voilà, le mola mola…". Il venait de nous décrocher la lune.

Un gros poisson-lune (mola mola)  voguait à une dizaine de mètres de nous. Pendant une vingtaine de secondes, nous étions hypnotisés par cette apparition (dont nous avons été les seuls témoins). Il filait vers le large, j’eus juste le temps de braquer mon APN et de filmer sa nage si caractéristique.

A cette  apparition succéda une autre apparition : les premières structures du Chaouen semblaient comme émerger de la brume. La vision en contre-jour donnait à l’épave un aspect étonnant.

articles-02-2992bloc.jpg

Le Chaouen, cargo battant pavillon marocain, de 90 mètres de long, a coulé en 1970, sur l’îlot du Planier. Il gît, aujourd'hui, entre 6 et 36 mètres, couché sur bâbord. Mât, cheminées, cales et diverses structures donnent au lieu un intérêt tout particulier.

Une épave, c’est toujours l’occasion de faire de belles photos d’ambiance.

Atmosphère, atmosphère…

Et quand la faune est au rendez-vous, elle oblige à prendre des  positions improbables.

articles-02-3006bloc.jpg

D’innombrables poissons formaient comme un mur entre nous et les taules. Les immenses structures toujours intactes nous permettaient de nous éclater avec nos appareils.

articles-02-2996bloc.jpg

articles-02-2998bloc.jpgarticles-02-3002bloc.jpg

articles-02-3004bloc.jpgArrivés au bout du cargo, nous le contournions pour arriver sur l’hélice, vers -34 mètres. Tout près de là, un banc de loups surgissait de dessous l’épave, pour s’élancer vers le large. Le temps pour moi, d’entamer quelques palmes de danse avec les loups.

articles-02-3013.jpg

Cette épave était pleine de vie. Son côté le plus exposé au sud était couvert de petites algues, l’autre côté par contre, servait de point d’attache à de nombreuses gorgones rouges et éponges, et de refuge aux bancs de saupes, anthias, castagnoles et sardines. J’irai jusqu’à dire que cette épave vit, et qu’elle respire même !

articles-02-3022bloc.jpg

Notre visite se terminait par un retour vers la proue. Nous n’avons pas pénétré dans les cales, pas le temps. Mais je compte bien replonger un jour ici, et me concentrer uniquement sur l’épave. La plongée s’achevait sur les pentes rocheuses de l’îlot, parfaites pour effectuer ses paliers, et tirer encore quelques portraits.

articles-02-3027bloc.jpg

  Une fois remonté à bord du zod’, on entendait  "mola mola" par ci, "mola mola" par là ; ça fusait à tout bout de champ. C’est impressionnant ce qu’on est fort en latin quand on fait de la plongée. Les autres plongeurs, sur notre zod’, mais également ceux des autres bateaux venus s’ancrer à proximité, nous regardaient, surpris et/ou envieux. Epave, gorgo et mola, c’est ce que je retiendrai de cette plongée.

 

Je passe sur l’épisode snorkeling sur le port des Goudes, pour photographier les roussettes et les raies. Les gens qui se trouvaient là devaient se demander ce que je pouvais bien fabriquer. J’aurais dû leur laisser l’adresse du blog !

 

articles-02-3050.jpg

 

La deuxième plongée nous amenait sur l’Impérial du Milieu, haut lieu de la plongée requin s’il en est. Ouh la ! Je sens que l’on ne m’a pas encore pardonné, là.

articles-02-3054bloc-copie-1.jpg

Nous avions déjà plongé avec binôme Pascal sur ce site il y a quinze jours. Cette fois-ci, ce sont les bancs de poissons qui m’ont vraiment impressionné : saupes, sars, oblades, castagnoles...

articles-03 3057

Le site est simple à comprendre, difficile de se perdre. Le tombant, offrant de nombreux trous et voûtes, la vie s’y est développée de fort belle façon. Etoiles de mer, gorgones rouges, éponges, limaces, pagure, bivalves…constituaient les modèles du lieu.

Etoile de mer lisse (Hacelia attenuata)

articles-03-3063bloc.jpg

articles-03-3082bloc.jpg

 

Gorgone rouge aux polypes bien visibles (paramuricea clavata)

articles-03-3068bloc.jpg

 

Eponge clathrine jaune (clathrina clathrus)

articles-03-3070bloc.jpg

 

Eponge clathrine jaune, variante aux tubes plus fins (clathrina clathrus)

articles-03-3071bloc.jpg

 

Doris géant (hypselodoris picta picta), le plus grand doris de Méditerranée, pouvant atteindre 20 cm

articles-03-3078bloc.jpg

articles-03-3077bloc.jpg

 

Etoile de mer rouge (echinaster sepositus), cul de jatte !

articles-03-3080.JPG

 

Grand pagure (dardanus palidus), perché sur une gorgone rouge

articles-03-3095bloc.jpg

 

Lime écailleuse (lima lima)

articles-03-3086.jpg

 

 

   Sur le retour, en contournant le rocher, nous tombions sur cette étrange sculpture, improbable œuvre d’art, constituée d’un filet de pêche perdu il y  a peu.

articles-03-3089bloc.jpgfilet-imperial-bloc.jpg

Alors que la plongée touchait à sa fin, les bancs de poissons semblaient avoir encore grossi depuis notre arrivée.

articles-03-3110bloc.jpg

Oblades (oblada melanura)

articles-03-3117bloc.jpg

Sars tête noire (diplodus vulgaris)

En contournant le rocher, nous nous sommes rendus compte que la mer était devenue fort agitée durant notre immersion. Le choc des vagues sur la roche était visible d’en dessous.

articles-03-3115bloc.jpg

D’ailleurs, une fois remonté (difficilement) sur le bateau,  des crampes aux deux jambes, j’ai pu remarquer que quelques estomacs avaient fait des pirouettes, ce qui permit aux poissons présents sous le bateau, de voir leur repas littéralement tombé du ciel ! C’est peut-être pour ça qu’ils étaient si nombreux.

Un conseil aux Marseillais friands de poissons : évitez les sars et les oblades des Impériaux pendant quelques temps. Sinon, y a de la saumonette gratos aux Goudes !

 

Les plongées du jour (tracé approximatif) :

Le Tombant du Planier et l’Epave du Chaouen

 planier-1oct2011.jpg

 

L’Impérial du Milieu

 les impériaux, riou

 imperial-du-milieu-1oct2011.jpg

 

La vidéo du jour :

Attention, mola mola furtif entre 1’ et 1’16.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascal 18/10/2011 16:55


Ahhh la Méditerranée... ses eaux bleues, ses épaves dans 40m de visi, sa faune hyper colorée... Le Chaouen est un nom qui sonne bien à mes oreilles bretonnes. J'en ai d'ailleurs déjà entendu
parler. Le coup du Mola furtif, il nous en arrive du côté du 44 aussi. Pas plus tard que samedi, levant les yeux de la tôle je me suis retrouvé nez à nez avec un beau spécimen qui était à qq
10aines de cm de mon masque. Nous avons eu peur tout les deux et il s'est sauvé à tires de nageoires. De belles rencontres pour dess histoires de plongeurs... au nord comme au sud ;-)


Ray Manta 19/10/2011 11:04



bienvenu sur ce blog, au "ouest-nordiste". A ce train là, les Pascal vont finir par monopoliser les com'...


Les plongées sur épave bretonnes n'ont pas l'air mal non plus, si ce n'est la visi et les conditions météo !



Sophie 08/10/2011 10:04


Ah ah tu m'as bien eue! et en plus un copain m'a fais le meme coup en video mais lui il etait sous l'eau...il tenait un requin qui gigotait un peu...
Bravo pour ton reportage. Il est magnifique comme d'habitude !
Bises egyptienne


Ray Manta 08/10/2011 19:02



mais j'étais sous l'eau, en snorkeling certes , mais les requins étaient bien posés au fond, comme de vrai quoi !!!


Nous avions un moment pensé à tenir le requin et le faire évoluer devant l'objectif. Mais nous n'avons pas été aussi vicieux.



Pascal 06/10/2011 17:07


Encore un reportage terrible avec des commentaires et jeux de mots d'enfer !!! Merci de me permettre de revivre toutes ces plongées à travers ces magnifiques photos et vidéos.
Pascal


Ray Manta 06/10/2011 22:42



c'est un plaisir, qui me prend pas mal de temps, mais un réèl plaisir !!!



siratus 05/10/2011 22:04


mdr
Tu avais bien vu Roussettes et raie ! Pouvions pas deviner qu'elles étaient mortes...
Ici, ivre des profondeurs, tu rêves de Mola ! mdr
Tu as eu bien de la chance de pouvoir plonger ce beau week-end. Merci de partager avec tes photos.
Bonnes bulles


Ray Manta 06/10/2011 17:02



J'aurais vraiment préféré les voir en vrai et vivants. Mais la tentation était trop grande !


 



A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...