Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 18:25

(Bienvenue en ce lieu de perdition, aux nombreuses allusions au sexe, à la bouffe, à la chasse, aux alliances et tromperies, aux comportements les plus singuliers, aux attitudes les plus marginales. Cette rubrique va parcourir le monde sous-marin à la recherche des bizarreries et autres étrangetés de la nature. « Vous avez dit bizarre ! »

Cette rubrique s’adresse, entre autres, à tous ceux qui ne s’extasient pas devant une flabelline se gavant d’hydraires, ou un doris faisant bombance d’une éponge pierre. Toutes ces petites habitudes font partie de l’écosystème sous-marin, où chaque espèce a su trouver sa place)

 

« Love story »

 

Holothurie tubuleuse, kezako ? 

 

Mes débuts en snorkelling, puis en plongée, m’ont souvent emmené à observer une espèce de machin long et vraiment pas beau, que l’on pourrait comparer à une crotte !!! Le concombre de mer.

2-MED-holothuria-tubulosa.jpgLe concombre le plus fréquent en Méditerranée occidentale, appelé holothurie tubuleuse (holothuria tubulosa), n’attire pas le regard du plongeur de par sa forme exubérante ou par ses couleurs chatoyantes, comme ...

... l'holothurie serpent collante (euapta godeffroyi), de Mer Rouge2-MRG-euapta-godeffroyi-holothurie-serpent-collante-.JPG

 

 ... ou l'holothurie crotte d'âne (isostichopus badionotus), des Caraïbes.

2-CAR-Isostichopus-badionotus---hol-a-points-crotte-d-ane.jpg 

Le plongeur se détourne facilement de cet animal, qui attire fort peu la sympathie. Peut-être à cause de son régime alimentaire ! En effet, l’holothurie se nourrit de fragments organiques, ingérés dans de grosses quantités de sédiments ; en gros, elle bouffe sable et débris divers, et récupère ce qui peut lui être agréable. Tout le reste est éjecté par les voies naturelles, sous forme de petits excréments allongés, très reconnaissables.

 

Mais ce qui nous réunit aujourd’hui, ce n’est pas l’alimentation de l’holothurie, mais son mode de reproduction.

En septembre 2007, je plongeais du côté de Saint-Cyr-sur-Mer, dans le Var. C’était la première fois que j’observais une holothurie dressée.

081-holothurie-tubuleuse-dressee.JPG

                                              La Sèche d’Alon, Saint –Cyr-sur-Mer (Var), 2 septembre 2007

J’en conclus, tout bêtement, qu’il s’agissait d’un mâle. La position, vous en conviendrez, est équivoque, non ?

Après quelques recherches, je fus surpris d’apprendre que les holothuries, qu’elles soient mâles ou femelles, se redressaient toutes de la même façon, en relevant leur partie antérieure, en période de reproduction. Cette reproduction a lieu en été, généralement au mois d’août. Tout dernièrement, en septembre 2011, lors d’une plongée sur la Pierre de Briançon, archipel de Riou, à Marseille, nous eûmes l'occasion de profiter du spectacle.  2-MED-holothuria-tubulosa-reproduction-7.JPGLes holothuries, afin de pérenniser leur espèce, se réunissent dans un espace restreint. Là, les mâles se redressent, et confient leur semence à Dame Nature, laquelle va se charger de la donner, en premier lieu, en pitance aux poissons du voisinage, qui vont sauter sur l’occasion. articles-03-2764-holothurie-tubuleuse-lachant-ses-gametes.JPGPuis, fera office d’entremetteuse, pour faire se rencontrer gamètes mâles et femelles.

Au contact des gamètes mâles, les femelles, elles aussi redressées, vont à leur tour lâcher leur semence. Sacrée salade de concombres... Cet échange de fluides en pleine mer donnera des oeufs. Les larves, issues de ces œufs, auront une vie planctonique, et à ce titre, seront toujours des proies faciles. Elles passeront par plusieurs métamorphoses, avant de devenir véritablement des échinodermes.
Ce mode de reproduction, en posture dressée, est partagé par certaines espèces d'holothuries, mais ce n'est pas une généralité.

articles-03 2765-holothurie tubuleuse lâchant ses gamètesarticles-03 2766-holothurie tubuleuse lâchant ses gamètesarticles-03-2763-holothurie-tubuleuse-lachant-ses-gametes.JPGarticles-03-2838-holothurie-tubuleuse-lachant-ses-gametes.JPG

 

 

http://www.dailymotion.com/video/edit/xnz7e0_reproduction-des-holothuries_animals

 

Embranchement : Echinodermes        

   Classe : Holothuroïdes                                    

      Ordre : Aspidochirotes

         Famille : Holothuriidés

            Genre : Holothuria

               Espèce : Tubulosa

 

Sources : http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=595         

                 http://www.marinespecies.org/aphia.php?p=taxdetails&id=125182

                 (pour une classification légèrement différente)

 

 

Pour les curieux de bio, voir la dernière Minute

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Siratus 23/05/2012 11:53

J'ai bonheur à retrouver tes articles, celui-ci en particulier. Oui, je connais ce spectacle qui amusait beaucoup les potes de ma palanquée à Tubataha reef...
A Samal où je suis encore -dans quelques minutes, je chausse mes palmes pour une plongée de nuit- nous avons beaucoup de ces drôles de concombres dont beaucoup sont comestibles !
Bonnes bulles, Ray. Gros bisous depuis le Pacifique.

Ray Manta 23/05/2012 19:51



merci siratus !  bonne plonge !


eh oui, le plongeur mâle s'émoustille de peu de choses. Le plongeur bio, qu'il soit mâle ou femelle, s'intéresse justement à ce genre de spectacle !!!



FredMJG 26/01/2012 20:52

Mets y un "e" à bienvenuE steuplé merci.
Bon, à part ça, je m'impatiente. A quand un gros plan sur le concombre de mer ?

Ray Manta 27/01/2012 10:28



on a beau se relire 10 fois, y en a toujours qui passent ! Y a pas assez de gros plans à ton goût ? Ca devient de la perversion !!!



A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...