Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 15:00
 
(Bienvenue en ce lieu de perdition, aux nombreuses allusions au sexe, à la bouffe, à la chasse, aux alliances et tromperies, aux comportements les plus singuliers, aux attitudes les plus marginales. Cette rubrique va parcourir le monde sous-marin à la recherche des bizarreries et autres étrangetés de la nature. « Vous avez dit bizarre ! »
Cette rubrique s’adresse, entre autres, à tous ceux qui ne s’extasient pas devant une flabelline se gavant d’hydraires, ou un doris faisant bombance d’une éponge pierre. Toutes ces petites habitudes font partie de l’écosystème sous-marin, où chaque espèce a su trouver sa place)  

 

« Les liens du sang »

articles-04-5818.JPGLe corail rouge (Corallium Rubrum), également nommé  « sang de Neptune, corail des bijoutiers, ou corail de Sardaigne », a toujours excité ma curiosité. Depuis mes premières photos d'individus sardes en 2006, je ne peux m'empêcher de photographier cet organisme à chaque fois que je le rencontre en plongée. Sans doute, les nombreuses lectures à son sujet sont à l'origine de cet engouement.
   Les polypes blancs, d'environ 5mn, constituent des colonies. Ces colonies forment le ‘corail rouge ‘ proprement dit. Ces organismes, existant depuis 8 millions d'années, sont aujourd'hui en danger, du fait de leur squelette rouge, fort apprécié des bijoutiers.  
 
 
 
 
 
 
   Ici, la légende vient à la rencontre de la bio.
Selon le mythe grec, Persée trancha la tête de Méduse, l’une des trois sœurs Gorgones, et la seule mortelle. Lorsque son sang coula dans l’océan, il se répandit sur les algues, qui se transformèrent en corail (rouge). Cette minéralisation est due au pouvoir de Méduse, qui transformait en pierre quiconque posait les yeux sur elle.  
   Ne vous méprenez pas sur ces petits individus qui pourraient paraître inoffensifs, ce sont en réalité de redoutables carnivores. Leurs minuscules tentacules capturent tous les organismes planctoniques qui passent à leur portée afin de s’en repaitre.
 
   Les polypes ont des sexes différenciés. Ainsi, chaque colonie est soit mâle, soit femelle. En été, les  polypes mâles lâchent leurs gamètes qui « nageront » à la rencontre des polypes femelles. Arrivées à maturation, les larves seront expulsées et rejoindront le plancton. Celles qui auront survécu aux nombreux planctonophages, iront se fixer au substrat, où elles se métamorphoseront en nouvelles colonies. Chaque colonie a la capacité de se développer par bourgeonnement, par reproduction asexuée. La croissance d’une colonie varie de 1 à 8 mn par an.
  
   Je vais éviter de vous sortir mon baratin au sujet de ce corail, qui n'en est pas vraiment un. Même s'il fait partie du même embranchement des Cnidaires que le corail (tel qu'on se l'imagine, peuplant les récifs de Mer Rouge), de la même classe des Anthozoaires, il se distingue des polypes coralliens par le nombre de tentacules de chaque individu : 8 pour le corail rouge (sous-classe des octocoralliaires) et 6, ou multiple de 6, pour les coraux "classiques" (sous-classe des hexacoralliaires). Il est plus à rapprocher des familles des coraux mous ou des gorgones.
OK, j'avais promis d'éviter le baratin ... je vous conseille donc les lectures suivantes :
   
 
 corail rouge-1
                      Grotte de Nérée, Baie de Porto Conte, Sardaigne
 
corail-rouge-2.jpg
                              La Voûte à Corail, le Lion de Mer, Saint Raphaël
 
 corail-rouge-3.jpg
 

           Les Moyades de Mer, Ile de Riou, Marseille      

 
 
corail-rouge-4.jpg
                     Bernat, les Iles Médès, L’Estartit (Espagne)    
 
 corail-rouge-5.jpg
           Negre del Falaguer, L’Estartit (Espagne)
 
 
   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le vieux scaf 26/03/2013 16:36

Le corail rouge...on dit aussi
"U sangue di mar"

Ray Manta 27/03/2013 15:04



yes sir !



A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...