Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 07:00

Etre ou ne pas être un Poisson … envahissant

 

  Les eaux du globe recèlent de bien belles créatures. Parmi celles-ci, les poissons, qui étonnent par leurs formes, leurs couleurs, leurs mœurs. Si la plupart nagent, certains rampent, certains font des bonds, ou même volent dans les airs. Le poisson mis à l‘honneur aujourd’hui, vole, mais dans l‘eau ! Quoi de plus majestueux, en effet, qu’un vol en escadrille, toutes nageoires déployées, toutes voiles dehors pourrait-on dire.

 

   RASCASSE VOLANTE (Pterois Miles)

      Common lionfish, red lionfish, red firefish, turkey fish … (GB)

         également nommée poisson–lion, pterois volant, rascasse poule … 23-rascasse-volante-12mars.JPG

    House Reef, Resort El-Nabaa, Marsa Alam, Egypte, 26 mars 2008

 

  De jour, la rascasse volante se rencontre dans des endroits sombres, sous les surplombs, et souvent à l‘envers contre le plafond. C’est la nuit qu’elle sort chercher sa pitance, poissons et crustacés. Sa tactique est élaborée, elle rabat ses proies en déployant largement ses nageoires pectorales, qui tel un voile, les empêchent de sa carapater. Une fois à sa portée, les malheureuses victimes sont comme aspirées par la subite ouverture de la bouche protractile. A l’inverse, la rascasse n’a pas de prédateur, si ce n’est le surprenant poisson-flûte (fistularia commersonii).

 Les sexes sont séparés, la reproduction est externe, et a lieu en pleine eau, de nuit. Le mâle se retrouve face à 6 à 8 femelles pour lui tout seul ! Celles-ci peuvent pondre jusque 40 000 œufs, qui seront très vite livrés au courant. Dérivant pendant trois à quatre semaines, les juvéniles pélagiques vont pouvoir parcourir de très grandes distances.

  Poisson peu farouche, la rascasse volante ne craint pas la proximité du plongeur. De nuit, elle s’en fait même un allié, et va profiter du halo lumineux qu’il lui procure gracieusement. Comme ses cousines de Méditerranée, elle possède des épines empoisonnées sur les nageoires.

  L’espèce présente en Mer Rouge Pterois Miles, est impossible à différencier de Pterois Volitans, dans le Pacifique. Pour certains experts, il s’agirait même d’une autre espèce Pterois Muricata. Mais c’est là affaire de spécialistes. Pterois Miles a migré, via le Canal de Suez, vers la Méditerranée orientale (espèce lessepsienne). En outre, son aire de répartition s’est récemment agrandie : en 1992, l‘ouragan Andrew a permis à six individus d’aquarium de se volatiliser. Partis de Floride, ils ont essaimé vers le nord (New-York) et vers le sud, s’adaptant à tous les milieux, atteignant les Bermudes, les Iles Caraïbes, les côtes de l‘Amérique Centrale… En 2011, l’espèce est signalée en Guadeloupe ! La rascasse volante s’est imposée comme un nouveau prédateur, concurrent des espèces locales. Pour surmonter cette invasion, une nouvelle tradition culinaire créole va peut-être voir le jour !!!

 

Retrouvez un jeune individu Pterois Miles, ainsi qu'une autre espèce de rascasse volante présente en Mer Rouge, Pterois Radiata. 

 

Embranchement des Chordés

 -Sous-embranchement des Vertébrés

   -Super-classe des Ostéychthiens (vertébrés à squelette osseux)

     -Classe des Actinoptérygiens (poissons épineux ou à nageoires rayonnées)

       -Ordre des Scorpéniformes (poissons scorpions)

         -Famille des Scorpénidés (rascasses)

           -Genre Pterois

             -Espèce Miles

 

BLOC-notes :

- http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=835

- http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=40

 

Troisième Décan : poisson ange empereur, mérou rouge

 Deuxième Décan : crénilabre méditerranéen, murène commune, blennie de roux, triptérygion jaune, corb, gobie à bouche rouge, crénilabre paon, rascasse pustuleuse, blennie rayée, sar tambour

Premier Décan : hamlet timide, priacanthe rouge, bourse cabri, raie électrique,

rascasse tachetée, poisson trompette, poisson ange français, chevalier ponctué, poisson coffre à polygones, balaou queue jaune

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...