Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 17:01

Inch'Allah, si tout va bien, je serai en Mer Rouge en juin de cette année, pour la croisière BDE (Brothers, Daedalus, Elphinstone Reef), aussi connu sous le nom de Triangle D'or.

L'occasion pour moi de me remémorer mon premier séjour en Mer Rouge, en Mars 2008, à Marsa Alam.

Hôtel Equinoxe, Marsa Alam

Hôtel Equinoxe, Marsa Alam

Avez-vous déjà plongé dans un aquarium ? 

C'est exactement l'effet que m'a fait ma première immersion, en Mer Rouge, sur un site appelé Garden North, à quelques encablures de l'hôtel. A peine entré dans l'eau, on remarque cette formidable visibilité, et cette luminosité. J'étais encore en surface, attendant mon binôme, que je voyais la première palanquée, en-dessous, à moins vingt mètres, comme si elle était hors de l'eau. Puis ce fut le festival de formes et de couleurs : loches, raies pastenagues craintives, anthias en groupe ou solitaires, couples de cochers ou de papillons, perroquet percutant les coraux de sa puissante mâchoire, poissons clowns frétillant dans leurs anémones ou protégeant leurs oeufs, poissons ballons, porc-épics, poissons-flûtes, poissons-crocodiles et rascasses volantes ... et les invertébrés, bénitiers multicolores, coraux mous blancs, jaunes, marrons, rouges, coraux de feu exubérants, coraux acropores, pocillopores, gorgones géantes...

   Dans des articles précédents, j'ai déjà évoqué les rencontres avec le dugong, les tortues et les dauphins, mais nous avons vécu de nombreux autres moments inoubliables, que j'espère revivre d'ici peu. Ce poisson-clown qui défendait "bec et ongles" sa petite anémone, dans laquelle il ne pouvait plus entrer, elle-même fixée sur l'épave d'un bateau de plongée qui avait sombré, sept ans auparavant, victime d'un incendie à bord. J'imagine la tête des plongeurs qui remontaient pendant que le bateau descendait...

Ou ce majestueux poisson-napoléon qui passa en revue toutes les palanquées, en dérive le long du tombant d'Elphinstone Reef, tout ceci pépère et à contre-courant. Un autre napoléon qui patrouillait, imperturbable, sous le bateau alors que nous effectuions nos paliers.

Cette magnifique anémone magnifique -c'est son nom, heteractis magnifica- repérable par sa couleur vive, et visible de très loin ; tellement grande qu'elle hébergeait plusieurs espèces de poissons, notamment des clowns téméraires, qui n'ont pas hésité à se placer entre moi et leur demeure. D'ailleurs, au moment où je m'apprétais à faire ma dernière photo, un petit locataire, que je n'avais pas vu venir, m'a mordu au poignet, déclenchant de ma part un mouvement de réflexe et l'hilarité subaquatique de mon binôme. Il avait sans doute confondu les poils ondulant au gré des courants avec de menues proies, ou me signifiait-il simplement que la séance touchait à sa fin.

poisson clown (amphiprion bicinctus)

poisson clown (amphiprion bicinctus)

Cette ENOOOORME murène javanaise, au tour de tête plus gros que le mien (et c'est peu dire), à l'attitude inquiétante, mais que j'ai tout de même tenté d'approcher, uniquement protégé par mon appareil photo. J'ai eu un quart de seconde d'hésitation quand elle a esquissé un mouvement... de recul. Le formidable ballet que nous ont offert les rascasses volantes, véritables danseuses aquatiques, aux larges frou-frou, sur House Reef, le récif bordant l'une des plages du domaine hôtelier. 

poisson lion à antennes (pterois antennata)

poisson lion à antennes (pterois antennata)

Cette plongée de nuit, toujours sur House Reef, où nous avons pu observer calmars, oursins, crevettes, comatules, rascasses volantes omniprésentes dans les faisceaux des phares ; plongée malheureusement écourtée parce qu'un jeune allemand mal lesté a pompé son bloc en trente minutes, à -8 mètres.

C'était la première fois que je sortais avec 130 bars !!!

   D'autres mésaventures, également, ont ponctué notre séjour. Munis de blocs en alu de 12 litres, nous étions donc plombés plus qu'à l'accoutumé. Sur un site en particulier, nous avons eu affaire à un fort courant de travers, qu'il fallait absolument affronter, afin de rejoindre l'autre partie du récif. La lutte fut rude mais belle, et la nature l'emporta sur ma consommation. Ma plongée s'est achevée au bout de trente minutes, et c'est du sommet du canyon, en snorkeling, que j'ai pu observer la suite du parcours. 

 

  Un autre jour, nous nous sommes carrément perdus, à l'entrée d'un canyon : le mauvais choix sur un virage, et hop ! plus personne. Nous nous sommes retrouvés à quatre, paumés au beau milieu de l'océan ... euh, non, là, je dérive et je divague. Nous avons simplement poursuivi notre plongée, par un autre chemin. Les sites n'étaient pas bien grands, et la possibilité de ne pas retrouver le bateau était bien mince. Cette escapade hors des sentiers battus était finalement pas si mal ; nous étions, à mon goût, un peu trop chaperonnés par l'encadrement. Excepté le premier jour, où les palanquées étaient relativement libres de déambuler au gré de leurs envies, nous étions toujours encadrés, regroupés, guidés, "surveillés" par la responsable de plongée. Même si certaines plongées, comme les dérivantes sur Elphinstone, nécessitaient un encadrement plus serré, les sites étaient tout de même assez faciles à cerner, d'autant plus que les schémas présentés lors des briefings étaient très explicites.

 

  Le dernier jour étant interdit à la plongée, because l'avion, nous avons arpenté le désert à bord de quads "d'avant-guerre". Quelle aventure !! Un pneu crevé, la visite d'un campement bédouin avec dégustation gastronomique des produits locaux, du brûlant et du fumant ! Visite qui avait l'étrange apparence d'un package touristique, comme la vieillle ville de Tanger, ses marchands de tapis, son dresseur de serpent, son resto "à touristes" et ses guides commissionnés. Bien belle rando malgré tout, des paysages à couper le souffle, des dunes immenses, de longues traînées de roches de différentes couleurs, vestiges d'anciennes coulées de lave, des blocs de roche épars qui ont bien failli nous envoyer dans le décor. L'après-midi, le groupe se scinda en trois : beaucoup voulaient aller faire quelques emplettes, affublé du guide local, deux ont décidé de se la buller grave au bord de l'eau, affalés sur les fauteuils de plage, et moi, tout seul, j'ai continué mes pérégrinations marines en PMT, au-dessus d'House Reef et Gottaa al-Nabaa, pendant trois bonnes heures. L'occasion de voir le récif du dessus, de nager avec une tortue, de me faire quelques apnées en solo, de côtoyer encore et toujours les rascasses volantes, d'aller visiter l'entrée d'une grotte où se réfugiaient quelques platax ... 

 

  C'est Jeff, notre G.O., qui avait organisé ce voyage. Nous étions neuf de mon club de l'époque à avoir fait le déplacement. Nous en reparlons encore assez souvent, preuve que c'est et que ça restera un excellent souvenir : belles plongées (dix prévues, plus les plongées bonus du bord, plus celle de nuit, donc quinze au total pour moi et binôme Lolo), accueil chaleureux du personnel hôtelier, un grand hôtel pouvant loger 400 personnes où nous n'étions qu'une quarantaine, des petites sculptures en serviette mitonnées par le service de nettoyage, la traditionnelle soirée orientale avec danseuse et "derviche tourneur" (un truc de fou : plus de 25 minutes à tourner sans s'arrêter), et surtout très-très-très bonne ambiance au sein du groupe, ce qui, en soi, reste le plus important.

244-d-26mars-chambre des filles

361-27mars.JPG

 

 La vidéo, c'est ici :

 
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008
MARSA ALAM, Mars 2008

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...