Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 21:39

Si on m’avait dit qu’un jour je me mettrais à l’eau, et de mon propre chef, avec un croco, j’aurais sans doute décliné l’invitation. Autant le requin ne m’effraie pas plus que ça, autant le croco, c’est comme le lion dans la savane, on se méfie !

Mais ce jour-là, au retour de deux extraordinaires plongées parmi les requins, le croco nous attendait sagement, à proximité du bateau couchette, parqué dans un chenal au sein de la mangrove. Rencontre magique, tant espérée par Pat-Sharky, qui ne l’avait pas vu lors de son précédent séjour. C’était la Cerise sur le gateau !

 

001.jpg

 

Premier reflexe : demander au dive-master s’il est possible de se mettre à l’eau.

Un seul conseil : s’il s’approche et se montre agressif, le repousser avec le caisson de l’appareil photo.

Ni une, ni deux, palmes, masque et tuba ajustés, nous voilà prêts à repartir.

 

002.jpg

 

Le hic, c’est que mon Canon dédié à la photo sous-marine était à cours de batterie, après les folles plongées précédemment citées. C’est donc avec un petit APN submersible, grand et épais comme un téléphone portable que je me glissais dans l’eau. Avec binôme Air-One, nous étions les deux premiers à affronter la bête … de deux mètres maxi ! Je me servis de lui comme d’un bouclier humain, car il était armé de son caisson Mangrove (ça ne s’invente pas), dans lequel était logée sa caméra.

 

IMGP1111.jpg

 

Nous sommes restés un long moment avec le saurien, avant qu’il ne disparaisse dans un épais "nuage de poussière". Il a fallu s’écarter car on ne le voyait plus, mais lui savait pertinemment où nous étions. Par chance, un second, un peu plus grand est apparu, comme par enchantement. Nous nous sommes remis en chasse. Il nous amena dans les racines des palétuviers, sachant que là, nous n’irions pas plus loin. Nous y fûmes rejoints par une horde de snorkelers photographes. Adieu la tranquillité !

 

IMGP1095.jpg

 

L’aventure ne s’arrêtait pas là puisqu’au retour de la plongée de l’après-midi, avec Air-One nous retournâmes causer au reptile. Cette fois, le Canon était opérationnel, et je m’en donnais à cœur-joie : sous toutes les coutures, sous tous les plans, dans toutes les positions !

 

 

depuis-avril-2014-1540.jpg

 

L’animal se plaisait si bien avec nous qu’il tenta même de monter sur le bateau, et se mit dans une position idyllique pour des plans vidéo hors-pair.

 

IMGP1116.jpg

 

Le lendemain, alors que je scrutais la mangrove à la recherche de crocodylus acutus  (croco américain, un comble pour Cuba), je le vis perché sur des branches immergées. Je le rejoignis, seul, comme un grand.

 

depuis-avril-2014-2083.jpg

 

A mon arrivée, il décolla de son repaire et longea la végétation. A un moment, il se tourna vers moi, et s’approcha en ouvrant légèrement la gueule. L’aubaine ! Je déclenchais à tout-va.

 

depuis-avril-2014-2088.jpg

 

Mais il continuait de s’orienter vers moi, la gueule s’ouvrant davantage. Sans réfléchir, j’appliquai LA consigne, et lui filai un coup sur le pif, avec la lentille grand-angle du caisson.

Et là, j’eus la frayeur de ma vie … car il m’avait à l’œil.

 

depuis-avril-2014-1770.jpg

 

Il se retourna d’un coup sec et plongea droit vers mes jambes. Je mis un coup de palmes express pour me dégager et m’éloigner, alors que j’entendais les grands courageux, restés à bord en observateurs, s’esclaffer. Il reprit son parcours, avec moi, toujours à ses trousses, bientôt rejoint par une nouvelle horde de photographes. Il disparut dans l’enchevêtrement de racines.

 

Le palpitant reprenant le cours normal de ma vie, je rentrais, avec une cargaison de photos, le croco se coltinant mes successeurs.

 

IMGP1137.jpg

 

 

 

Le dernier soir, alors que la nuit était bien tombée sur le camp de base où nous étions revenus, on nous proposa d’aller voir le seigneur des lieux, un monstre de plus de cinq mètres. Alors que je demandais (pour le fun) si je pouvais prendre mes palmes, le gars de l’équipage me fit non de la tête en sortant ses yeux des orbites. Effectivement, il était bien monstrueux, et d’une épaisseur à faire peur. Je m’imaginais le repousser avec mon caisson !

 

 

La vidéo qui va bien :

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x1rx82c_croco-diving_travel

 

 

 

Toutes les photos sur Google+ et Facebook :

https://plus.google.com/photos/106061858289039016385/albums/6007425603948278577

https://www.facebook.com/bloc.dixhuit/media_set?set=a.624222890987663.1073741841.100001998732783&type=3

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...