Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 10:10

La journée printanière du lundi 17 mars nous mena à Marseille pour une plongée un tantinet spéciale.

 

Alors en voilà une comme je les aime : visi de malade, luminosité d’exception, pas de courant, pas de particule, pas de palier après plus d’une heure d’immersion à – 100 ans, dans la Grande Histoire.

 

comex drome 4

                        (photo Cédric Fournier)

 

Le truc sympa quand on connaît des gens qui connaissent des gens qui connaissent des gens, c’est que des portes s’ouvrent, et certaines des plus inattendues. Et cette fois, ce furent celles de la COMEX, entreprise experte en travaux sous-marins, dont le siège se situe à Marseille.

Saviez-vous que la COMEX recèle en son sein un Monument Historique ?

 

Le rapport avec le « Wreck Diving » me direz-vous.

En 1977, l’entreprise renfloua un sous-marin au large du Lion de Mer, à Saint Raphaël. Et pas n’importe lequel : l 'Alose.

L’Alose était un sous-marin de la Marine Nationale de la classe Naïade, qui compta jusqu’à vingt vaisseaux aux noms évocateurs de Phoque, Otarie, Esturgeon, Anguille, Bonite … C’est donc le plus vieux sous-marin français existant.

 

alose-02.jpg

 

Lancé en octobre 1904, il est désarmé en 1914, et finit sa carrière en 1917, comme cible pour l’aviation et l’expérimentation d’une nouvelle arme contre les sous-marins. Petit clin d’œil de l’Histoire, c’est le commandant Yves Le Prieur qui le coula le 28 mars 1918, en lâchant dessus deux bombes de 70 kg.

Et juste retour des choses, c’est un plongeur qui le localisa : en août 1975, Jean-Pierre Joncheray découvrait l’épave du sous-marin, par 53 mètres, empêtrée dans les filets de pêche. Il fut désenvasé et renfloué peu après, et c’est en février 2008 qu’il obtint le statut de Monument Historique.

L’Alose trône aujourd’hui au centre d’un parking, entouré d'engins crées par la COMEX.

 

articles-2013-0913-.jpg

     (longueur 23.76 m pour 2.26 m de largeur)

 

J’entends déjà les esprits chagrins chouiner, comme quoi ce n’est pas une épave.

De 1917 à 1976, l’Alose fut effectivement une épave, planté à l’horizontal dans le sable varois. Découvert en 1975 par l’archéologue sous-marin, Jean-Pierre Joncheray, sa valeur historique lui valu d’être remontée en surface pour entamer une seconde vie, à l’air libre.

 

2.2.O.verticale-bis.jpg

                                       (photo d'époque amicalement fournie par le découvreur)

 

Et comment expliquer notre présence sur les lieux ?

C’est à la demande de J-P Joncheray que Marc, cité lors de ma plongée sur le Chaouen, devait prendre quelques photos de la bête. Ces clichés iront enrichir un ouvrage en préparation. C’est donc en petit comité que nous nous sommes rendus au siège de la COMEX, pour « plonger » sur cette épave.

 

articles-2013-0855-.jpg

 

Notre plongée se déroula sans encombre, même si la palanquée se sépara très vite, oubliant les principes de sécurité de base. On osait à peine toucher la relique de peur qu’elle s’effrite, de nombreuses miettes de tôle jonchant la pelouse. Certes, l’épave manquait cruellement de vie : pas de gorgone, pas de concrétion ; faune et flore se résumant à l'herbier sur lequel repose le bâtiment, aux aiguilles tombées du pin voisin et aux guêpes qui ont élu domicile sous le plafond. L'épave reçoit, de temps à autre, la visite d’un (natif du) poisson.

 

 

articles-2013-0890-.jpg

 

N’écoutant que son courage, Marc n’hésita pas à déroger à la règle du sacro-saint « on ne touche pas » pour sortir The cliché.

 

articles-2013-0879-.jpg

 

Nous nous engouffrâmes même dans l’antre de la bête, où l'on ne craignait pas le palmage intempestif de son binôme. Aucun risque de se perdre dans un nuage de vase. Une fois dedans, nous nous rendîmes compte de l'exiguïté des lieux, où treize membres d'équipage œuvraient durant les immersions de  24 heures, et qui pouvait atteindre les 30 mètres de profondeur.

 

articles-2013-0900-.jpg

 

Beaucoup de débris métalliques garnissent le sol, même si certaines pièces sont encore en place, comme ce moteur électrique qui servait à la propulsion sous-marine.

 

articles-2013-0883-.jpg

 

Après avoir observé l’Alose sous toutes les coutures, nous avons terminé notre plongée sur les engins de la Comex et autres appareils sous-marins.

 

articles-2013-0916-.jpg

                                  (module d’intervention profonde destiné à l’observation, 600m)



articles-2013-0922-.jpg

                                    (tourelle de plongée Uranus 50, pour deux plongeurs, 460m)



articles-2013-0910-.jpg

            (caisson de décompression russe)

 

Et pour finir, nous avons effectué notre palier de sécu au niveau de l’hélice de la Drôme, affalée à l’entrée de l’entreprise.

 

 

       

BLOC-Notes :

Toutes les photos sur

- Google +

https://plus.google.com/u/0/photos/106061858289039016385/albums/5993914852158857489  

- Facebook

https://www.facebook.com/bloc.dixhuit/media_set?set=a.606202729456346.1073741838.100001998732783&type=3

 

En savoir plus :

http://sous.marins.musees.free.fr/index.php/france/alose?showall=1  

http://le-scaphandrier.blog4ever.com/avant-le-scaphandre-les-fusees-du-cdt-le-prieur 

 

comex-01.jpg

          (photo Cédric Fournier)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...