Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 08:58

repit-pour-les-baleines.jpg

J'ai reçu par mail, il y a quelques jours, ma carte de "donateur" à la Sea Shepherd Conservation Society. Et j'ai, ici, l'impression que mon don a servi à quelque chose ! 

 

 

J'apprenais hier, via le réseau social bien connu, que la flotte baleinière japonaise avait stoppé ses opérations illégales de chasse dans le Sanctuaire Antarctique, en n'ayant atteint, à priori, que 10% de ses objectifs. La faute en incombe à la flotte internationale de l'ONG Sea Shepherd, qui a gêné la capture puis le transfert des baleines sur le navire-usine, et qui a empêché le ravitaillement en carburant du même navire, au péril de sa propre sécurité ! Les mers devenant de plus en plus impraticables avec l’hiver austral, la flotte japonaise repart donc « bredouille » ! 

 

 

Suite aux accusations d'un amiral australien à la retraite, voici la réponse de Paul Watson, pour Sea Shepherd :

(je me suis permis de reprendre certains paragraphes de l'article suivant, daté du 1er mars :

Sea Shepherd: "Nous sommes dans l’Océan Austral, Amiral, parce que vous n’y êtes pas" )

 

"Selon James Goldrick, Contre-Amiral retraité de la marine australienne, la campagne menée par Sea Shepherd au sein du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral pour défendre les baleines face aux baleiniers japonais pourrait conduire à une guerre entre la Chine et le Japon en mer de Chine Orientale.

Je dois admettre qu’une telle idée ne m’était jamais venue à l’esprit. C’est plutôt flatteur de penser que cet Amiral puisse imaginer que notre petite ONG dispose d’un tel pouvoir, qu’elle pourrait faire éclater une guerre mondiale. Mais je crois vraiment que son imagination débordante a pris le dessus sur sa raison"

...

 

"Je suppose que la raison la plus simple pour expliquer pourquoi Sea Shepherd est présente dans les eaux territoriales australiennes de l’Antarctique, c’est parce que vous, Amiral Goldrick, n’y êtes pas. Si la marine australienne faisait son travail, Sea Shepherd n’aurait pas besoin d’y aller.

Sea Shepherd se rend dans l’Océan Austral parce qu’il y a là-bas un Sanctuaire Baleinier, reconnu comme tel au niveau international, et aussi un Sanctuaire  Baleinier Australien. Le mot clé ici, c’est "Sanctuaire", et c’est la communauté internationale et l’Australie qui ont fait de ces eaux un "Sanctuaire Baleinier". L’idée de base, c’est qu’aucune baleine ne doit être massacrée au sein d’un sanctuaire."

...

 

"Sea Shepherd a bloqué plusieurs tentatives de ravitaillement en carburant du Nisshin Maru, parce qu’il est illégal de transporter du fioul lourd au sud du 60ème parallèle. Sea Shepherd a même invité les baleiniers à se rendre au nord du 60ème afin de procéder légalement à ce ravitaillement.

En 2005, Sea Shepherd a pris la décision d’agir dans l’Océan Austral parce que toutes les tentatives d’approches diplomatiques avec le Japon avaient échoué depuis 1986. Même les efforts de la Fondation Greenpeace ont été vains. Les baleines continuaient de mourir pendant que Greenpeace déployait des banderoles et prenait des photos. Le statu quo n’avait pas évolué, et les baleines continuaient d’être brutalement massacrées.

Sea Shepherd Conservation Society n’est pas un groupe de protestation. Nous sommes une organisation luttant contre le braconnage, et nous intervenons pour contrer des activités illégales. Sea Shepherd travaille en partenariat avec la Police Fédérale Equatorienne et les Rangers du Parc National aux Galapagos afin de stopper les braconniers. Nous intervenons en Méditerranée pour protéger le thon rouge, une espèce menacée. Nous travaillons avec les nations d’Afrique de l’ouest pour tenter d’enrayer la pêche illégale sur leurs côtes. Notre préoccupation première est la Conservation et la Protection de la Biodiversité marine."

...

 

"Sea Shepherd a mené neuf campagnes dans l’Océan Austral sans jamais avoir causé la moindre blessure à quiconque. Nous n’avons endommagé aucun des navires baleiniers. Par contre, les baleiniers ont éperonné nos navires à de nombreuses reprises, et ont littéralement détruit un trimaran de plus de 1.5 million de Dollars, et ont ensuite refusé d’être auditionnés par les enquêteurs Néo-Zélandais. Oui, nous avons jeté des boules puantes au beurre rance sur les baleiniers ; ils ont répliqué avec des grenades assourdissantes, ont tiré au fusil, ont utilisé des engins acoustiques à longue portée et des lances de bambou. Quand ils ont tenté de bloquer nos hélices à l’aide de cordes, nous avons fait pareil. Quand ils ont utilisé des lasers, nous avons fait pareil. Mais lors de chacune de ces confrontations, nous nous sommes toujours assurés de ne jamais viser quelqu’un. Par contre, les baleiniers ne se sont pas donné cette peine."

...

 

"Ce qui est le plus parlant, ce sont les chiffres. Alors que toutes les autres approches n’ont jamais rien donné, par la seule action de Sea Shepherd, les baleiniers n’ont rempli que 26% de leur quota de pêche l’an passé, et seulement 17% la saison précédente. Cette saison, nous estimons qu’ils n’ont pas dépassé les 10%. L’Amiral ne sera peut-être pas impressionné par ces chiffres, mais ceux qui ont à cœur de protéger les baleines le seront. C’est pour cela qu’ils nous supportent, et c’est pour cette raison que nos rangs se renforcent un peu plus chaque année."

...

 

Retrouvez l'intégralité de l'article ici

http://www.seashepherd.fr/news-and-media/edito-20130301-02-fr.html 

 

  544118_10151520984670115_1436832215_n.jpg

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, j’apprends aujourd’hui que le Requin Océanique, plus connu sous le nom de Longimane (carcharhinus longimanus) est en passe d’être inscrit en Annexe 2 de la CITES (La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction)

 

Si vous voulez en savoir plus sur la CITES : http://www.cites.org/fra/disc/what.php

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:26

 Peut-être avez-vous entendu parler de la Bataille de Midway, la plus importante bataille navale de la guerre du Pacifique, entre Japonais et Américains, en juin 1942. Cette victoire U.S. est considérée comme LE tournant de cette guerre. Elle a inspiré le film du même nom « La Bataille de Midway » en 1976.

 

 Actuellement se joue une autre bataille, qui semble être, elle, bien difficile à gagner sans un minimum de remise en question de notre mode de vie, … de nos modes de vie serait-il plus judicieux d'écrire !

 

Je viens de recevoir ce lien (merci à Binôme Patrice) :

http://www.midwayfilm.com/ 

bataille-de-Midway.jpg

                           (pioché sur le web)

  

 BLOC-Notes : le lien FB :  https://www.facebook.com/MidwayJourney

Avec une petite piqûre de rappel ...

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 15:40
Repost 0

A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...