Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:49

Il y a un peu plus d’un an, nous plongions sur la Calanque du Petit Nid, à Sausset-les-Pins (Bouches du Rhône), dès la tombée de la nuit. Je me souviens d’une plongée très sympa, cool, tranquille. Rien vu d’extra, mais bonnes conditions, donc bon souvenir !

001-le-petit-nid.JPGUne plongée de nuit est toujours très agréable quand les bonnes conditions sont réunies : eau calme et claire, température acceptable, binôme au top … mais faut avant tout être fan de ce genre de trip, avoir la fièvre en quelque sorte !

 

Le week-end dernier, nous nous retrouvions à six, entre potes, pour une nouvelle « night dive ». Le choix s’est porté, cette fois, sur le secteur Est de la calanque, sur un plateau rocheux entrecoupé de failles, qui lui donnent la forme d’une main. La température extérieure avoisinait les 20°C, l’eau fut testée à un 19°C … raisonnable.

Du coup, quand mon binôme sortit sa combi étanche, nous avons esquissé quelques francs sourires … C’est le genre de gars à pas trop se mouiller ! 

003-gravure-de-mode.JPG

                               véritable gravure de mode 

 

Toujours équipé de mon APN et son caisson, mais toujours sans flash déporté, je laissais tomber l’idée de plonger avec la lentille macro.

La plongée démarrait doucement vers 21h00, alors que la nuit s’était déjà bien installée. Nous évoluâmes pas mal de temps sur un fond de 4/5 mètres, puis trouvions enfin la première faille, qui tombait à 8/9 mètres au sable. Entre les parois (de véritables mini-tombants), la posidonie et le sable, la vie grouillait. Nous nous attardions facilement sur un rouget fouillant le sable, des petites rascasses à l’affût, des cigales craintives, des crevettes en vadrouille, repérables à leurs petits yeux brillants …

009-rouget-de-roche.JPG                 Rouget de roche (mullus surmuletus)

033-cigale-de-mer.JPG

                 Petite cigale de mer  (scyllarus arctus)

014-crevette-cavernicole.JPG

                 Crevette jaune cavernicole (stenopus spinosus)

 

De nuit, la difficulté pour la photo, c’est l’omniprésence de ces petites particules qui viennent se fourrer entre l’objectif et le modèle. J’optais la plupart du temps pour la mise en veille du flash de l’APN, et de me servir au maximum de mon phare. Les résultats sont parfois surprenants. C’est sur le sable que la situation se complique ; même en palmant à un mètre au-dessus, le moindre mouvement peut soulever un nuage de sable et de débris de posidonie. Là, l’orientation du phare est primordiale. Je testais différentes positions, différents effets.

032-poseidon-crea-le-poisson.jpg

                                               « et Poséidon créa le poisson »

 

Les petits poissons qui s’esquivaient à notre approche offraient un spectacle très sympathique.  031-atherine-de-boyer.JPG                  Athérine (atherina boyeri)

Captivé par cet environnement, je m’aperçus, à un moment, que nous étions déjà à 39 minutes de plongée, alors que nous n’avions toujours pas fait demi-tour. Mon mano indiquait 150 bars. J’esquissais intérieurement un petit sourire : ça sentait le record tout ça … (même si je ne considère pas la plongée comme une course à la performance).

 

Les halos des phares de l’autre palanquée, tout en créant une ambiance discothèque, nous indiquaient la direction. Nous les croisions alors qu’ils attaquaient le retour, nous les accompagnâmes sur quelques mètres.

Gorgones jaunes ou blanches, alcyons, ascidies coloniales, parazoanthus, … décoraient les parois. Ces organismes que nous avons l’habitude d’observer de jour, prennent de nuit une tout autre dimension.

041-alcyon-encroutant.JPG                 Alcyon encroûtant (alcyonium coralloides)

042-gorgone-blanche.JPG

                             Gorgone blanche (eunicella singularis)

 

Dans chaque trou, des poissons dormaient ou se cachaient. La plongée de nuit est un moment propice pour une approche très serrée des poissons. Nul besoin de se jeter sur eux ; ils sont là, bougent peu, semblent vous ignorer. Inutile de les éclairer comme un fou. Imaginez être réveillé en pleine nuit, par un éclairage de terrain de foot !!! L’orientation des phares tient un grand rôle dans la quiétude des résidents des lieux.  

017-crenilabre-paon.JPG                 Crénilabre paon (symphous tinca), endormi

 

Le retour fut tout aussi intéressant que l’aller. Nous nous repérions grâce aux lumières des lampadaires qui éclairaient la route. Alors que la plongée approchait les 75 minutes, nous nous rapprochions du bord. C’est ce moment que choisirent deux poulpes tachetés, dont un estropié, pour traverser les faisceaux de nos phares. Nous nous attardions sur leurs déplacements, tantôt en pleine eau, tantôt au sol. Celui à qui il manquait des bouts de tentacules nous faisait pitié. Sans doute victime des assauts voraces d’une murène ou d’un congre, il semblait avoir de la peine à se déplacer. Il réussit tout de même à se réfugier dans la posidonie.

048-poulpe-tachete.JPG051-poulpe-tachete.JPG                 Poulpe tacheté (octopus macropus)

 

Sentant la crampe arriver, j’annonçais à mon binôme ma volonté de remonter. Nous émergeâmes finalement à très peu de distance de notre lieu d’immersion. Et tout ça sans boussole ! L’ordi affichait 85 minutes, mon mano 65 bars.

Il était 22h30, et s’achevait la plus longue plongée de ma carrière.

Suivit un pique-nique, agrémenté de la célébration d’une 200 ème plongée ; on débriefa, on s’extasia, on résuma, on énuméra nos observations … une « after dive » classique en somme. plongee-sausset-copie-1.jpg

                         spot de plongée

 La vidéo :

 
 L'album photos :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascal 19/10/2012 18:16

Un agréable récit et de très belles photos. Les plongées de nuit laissent généralement de très bons souvenirs ne serait-ce pour l'ambiance. Comment ça une allure de gravure de mode ???!!! J'ai la
même combi !!! ;-)

Ray Manta 20/10/2012 21:18



il est breton ... vous avez le même fournisseur ?



Air-One 19/10/2012 14:35

Un bon moment passé... Des retrouvailles pour moi, des huitres avant de plonger accompagnées d'un petit vin blanc (chut...), les commentaires lorsque je m'equipe fièrement de ma sublime combinaison
étanche, une ambiance vraiment intéressante sous l'eau, une plongée de 85minutes résultant de recherches scientifiques menées depuis des années, résumés par la formule suivante : (B18²not
proof+(R1proof+B15)-(2x65b))=85 min. Les commentaires n'etaient plus les mêmes en fin de plongée... Ma joie intérieur d'observer le petit groupe emmitouflé dans leur polaire, discutant de notre
longue... longue... plongée, de chauffage de voiture ou de bain chaud... Mais je ne me sentais pas concerné... Pourquoi ? MA MAGNIFIQUE COMBINAISON ETANCHE ... (quelle vengeance savoureuse...) Puis
un casse croute avec pizza, pissaladiere, rouge (chut), petillant (chut), champagne (chuuuuuuttttttttt)... Et retour en voiture... Moi j'ai mis la clim ...

Ray Manta 20/10/2012 21:17



moi, j'ai dormi !!!



Siratus 19/10/2012 10:36

Très courageux, ce petit poulpe estropié. Les tentacules d'un poulpe, ça repousse ?
Belle plongée de nuit en effet, Ray manta.
Sans doute ai-je "la fièvre" car ce sont les plongées que je préfère ! Et aux Philippines, pas de "réverbères" pour se repérer ;)
Photo et vidéos, pas facile de règler l'éclairage. Comme toi, je me sers de ma lampe.
Bonnes bulles

Ray Manta 20/10/2012 21:16



le poulpe amputé reste amputé !


Photo de nuit = technique différente = challenge différent



A Vos Masques, Prets, Palmez !

  • : BLOC18, EAU-DELA DU MIROIR
  • BLOC18,       EAU-DELA DU MIROIR
  • : SPOT de partage de photos, de vidéos, d'actu, d'idées, de bons plans...
  • Contact

Bloc Dixhuit sur Facebook

Recherche

Accés photos

Je ne suis ni spécialiste ni "photographe", je fais des photos pour le plaisir.

Cependant, mes photos ne sont pas libres de droits. Merci de me contacter.

Seule la copie pour votre usage personnel, privé et non-lucratif, est autorisée. 

Liens divers

le blog de Siratus 

le blog de Pascal

le site de Fred

le groupe FB "Plongée sur épaves/Wreck Diving"

le site de Sea Shepherd

un site bio marseillais

le blog d'une grande voyageuse

un site bio : Sous les mers

un site de voyages-plongées

 

 

Récentes Div'agations

  • Meeting the Great White Shark
    Après visionnage des plus de 300 séquences rapportées de Guadalupe - et en passant je remercie de nouveau l'ami Marc de m'avoir prêté sa mini caméra pour l'occasion - voici donc (enfin) ma modeste contribution aux (très) nombreuses vidéos sur le Grand...
  • Un Ange passe …
    Il est un endroit au monde où l’on peut croiser la route de trois espèces différentes de raies et deux espèces de requins, lors de la même plongée, et à moins de 20 mètres de profondeur. Lanzarote, l’Ile aux 300 volcans, permet ce genre d’immersion. Ici,...
  • FLASH-BACK : Moray Patchwork
    Dix ans de photo sous la surface. Dix ans qu'un appareil photo m'accompagne dans mes immersions, qu'il est mon inséparable compagnon de plongée. De temps à autre, je badigeonnerai cet espace de quelques modestes clichés. Chacun réveillant en moi un souvenir,...
  • Plongée dans les gorgones
    Failles, crevasses, voûtes et cavités diverses ... Tel était le paysage proposé ce jeudi, par Plongée Passion Carry. Sur la Côte Bleue, face à Marseille, l'Arche de Moulon, réserve bien des surprises à qui sait simplement ouvrir les yeux : langoustes...
  • PLONGER … simplement !
    Retrouver le goût des plongées sans prétention. Basiques, classiques, tranquilles. A nouveau prendre le temps d’observer les brins de corail rouge ou les massifs de gorgones (même sans gorgonocéphale emberlificoté !) Simplement se contenter de croiser...
  • Wreck Diving : Le Liban, septembre 2016
    Cela faisait un petit moment que je souhaitais replonger sur le Liban. La faute à un plongeur marseillais, que je nommerai KB (et qui se reconnaîtra), qui a fait tourner sur les réseaux sociaux une magnifique photo des lieux. Je voulais retrouver le point...
  • GORGO A GOGO !
    Ceux qui me suivent régulièrement connaissent mon amour immodéré pour Astrospartus. Après quasiment onze mois sans plonger, suite au séjour à Guadalupe pour le Grand Requin Blanc, et la longue digestion qui suivit, je retrempais hier mes palmes (et tout...
  • SAN DIEGO, tourné vers la mer
    Située à l'extrême sud-ouest des Etats-Unis, la ville de San Diego est limitée au sud par la frontière mexicaine et au nord par la mégalopole des Anges, Los Angeles. A l'est, collines puis désert ... San Diego semble définitivement tournée vers la mer. Ci-dessous...
  • GUADALUPE
    (info : n'hésitez pas à suivre les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos) Il est un lieu où il est possible de plonger 45 minutes à 10 mètres, puis d’effectuer un palier de 126 minutes ! Grand requin blanc Great white shark Tubarão...
  • Combo Guadalupe-San Benito : kelp et otaries, épisode 3
    San Martin : la forêt rescapée (n'hésitez pas à cliquer sur les liens proposés, vous découvrirez plein de nouvelles photos Après cinq journées sur l’île de Guadalupe et moultes heures passées à observer les Grands Blancs (séjour qui fera l’objet d’un...